L’inflation en Thaïlande a atteint son niveau le plus bas en 16 mois en avril, selon le ministère du Commerce du pays.

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,67 % sur un an, un chiffre proche des prévisions de 2,7 % d’un sondage Reuters. Les principaux facteurs à l’origine de ce recul sont la baisse des prix de l’énergie et de l’alimentation, ainsi qu’un effet de base élevé en 2022.

L’inflation en Thaïlande est mesurée par la variation des prix d’un panier de biens et services consommés par les ménages. Il s’agit d’un indicateur important de la santé économique du pays et de la politique monétaire de la Banque de Thaïlande (BOT).

Les prix de l’énergie ont diminué de 1,9 % en glissement mensuel, tandis que ceux de l’alimentation ont baissé de 0,4 %. L’effet de base élevé signifie que l’inflation est plus faible parce qu’elle est comparée à un niveau plus élevé de prix au même mois de l’année précédente.

L’IPC hors produits alimentaires et énergie, qui exclut les éléments volatils, a également ralenti à 1,66 % sur un an, le taux le plus faible depuis janvier 2022. Il était inférieur aux prévisions d’une hausse de 1,7 %.

Le ministère du Commerce a déclaré que l’inflation devrait encore baisser en mai, peut-être en dessous de 2 %, en raison d’un effet de base plus élevé et d’une baisse des prix du carburant. Il a maintenu sa prévision d’une inflation moyenne pour 2023 entre 1,7 % et 2,7 %, qui avait été révisée à la baisse le mois dernier de 2 % à 3 %.

L’inflation est revenue dans la fourchette cible de la BOT, qui est de 1 % à 3 %, pour le deuxième mois consécutif. Cependant, la BOT a resserré sa politique monétaire depuis mars, lorsqu’elle a relevé son taux d’intérêt directeur de 25 points de base à 1,75 %, invoquant des risques inflationnistes persistants. La prochaine révision de la politique est prévue pour le 31 mai, lorsque les économistes s’attendent à une nouvelle hausse des taux.

You May Also Like

La bourse thaïlandaise minée par les incertitudes politiques

La semaine dernière, le marché boursier thaïlandais a connu une baisse, la confiance des investisseurs étant ébranlée par l’incertitude politique continue, avec deux procès importants qui risquent de se prolonger jusqu’en juillet ou plus tard.

12 milliards de canettes

Selon le dernier classement Forbes, Chalerm Yoovidhya, co-propriétaire de Red Bull, est à la tête de la famille la plus riche de Thaïlande cette année, devançant pour la première fois les frères Chearavanont du groupe CP.