La Réserve fédérale américaine a annoncé mercredi une nouvelle augmentation de son taux directeur, le portant à une fourchette de 1,75% à 2%.

Cette décision était largement attendue par les marchés, qui anticipent encore deux hausses de taux cette année. La Fed a justifié sa politique monétaire par la vigueur de la croissance économique et de l’emploi aux États-Unis.

Les marchés boursiers asiatiques ont réagi avec calme à cette annonce, affichant des gains modestes jeudi matin. Les investisseurs semblent rassurés par le fait que la Fed ne va pas accélérer le rythme de son resserrement monétaire, malgré la montée des tensions commerciales entre les États-Unis et ses partenaires.

L’indice Nikkei 225 du Japon a gagné 0,5%, tandis que le Kospi de la Corée du Sud a progressé de 0,8%. À Hong Kong, le Hang Seng a avancé de 0,4%, soutenu par les valeurs technologiques. En Chine continentale, le Shanghai Composite a grimpé de 0,2%, malgré les craintes d’une guerre commerciale avec les États-Unis.

Parmi les autres marchés qui se sont bien comportés figurent l’Indonésie, l’Inde et la Thaïlande, qui ont bénéficié de l’amélioration des conditions intérieures et des entrées étrangères.

L’indice composite de Jakarta en Indonésie a grimpé de 5,9 % ce mois-ci, le pays ayant assoupli certaines restrictions pandémiques et intensifié son programme de vaccination.

L’indice Sensex de l’Inde a gagné 4,9 %, alors que la deuxième vague d’infections à Covid-19 s’est calmée et que les investisseurs étrangers sont revenus après un exode record en avril.

L’indice SET de la Thaïlande a augmenté de 4 %, le gouvernement ayant annoncé de nouvelles mesures de relance et le tourisme ayant montré des signes de reprise

Les analystes estiment que les marchés asiatiques sont résilients face à la hausse du Fed, car ils bénéficient d’une croissance solide et d’une inflation modérée dans la région. Ils ajoutent que les banques centrales asiatiques ont de la marge pour ajuster leur politique monétaire en fonction des conditions locales, sans suivre aveuglément la Fed.

Certains des pays asiatiques les plus performants incluent Hong Kong, où l’indice Hang Seng a augmenté de 7,3 % ce mois-ci, stimulé par la chasse aux bonnes affaires et les solides bénéfices des géants de la technologie tels que Tencent et Alibaba. L’indice Kospi de la Corée du Sud a également progressé de 6,4 %, soutenu par des exportations robustes et des bénéfices des entreprises. L’indice Taiex de Taïwan a rebondi de 5,8 % après une forte vente en avril en raison d’une augmentation des cas de Covid-19.

You May Also Like

12 milliards de canettes

Selon le dernier classement Forbes, Chalerm Yoovidhya, co-propriétaire de Red Bull, est à la tête de la famille la plus riche de Thaïlande cette année, devançant pour la première fois les frères Chearavanont du groupe CP.

La bourse thaïlandaise minée par les incertitudes politiques

La semaine dernière, le marché boursier thaïlandais a connu une baisse, la confiance des investisseurs étant ébranlée par l’incertitude politique continue, avec deux procès importants qui risquent de se prolonger jusqu’en juillet ou plus tard.