Catégories
Économie

Vers de nouveaux records pour le riz thaïlandais

Les commerçants et les experts estiment que le volume des exportations de riz thaïlandaises pourraient atteindre un record historique cette année, et dépasser les 10 millions de tonnes.

Les experts estiment que le volume des exportations de riz thaïlandaises pourraient atteindre un record historique cette année, et dépasser les 10 millions de tonnes.

Le riz reste encore un produit stratégique en Thaïlande, et dans d’autres pays d’Asie, parce qu’il est lié à un sentiment de sécurité alimentaire et de prospérité.

En Thaïlande la culture du riz occupe dix millions d’hectares, soit la moitié de la surface agricole utile du pays et près de 40% de la population du royaume vit de l’agriculture .

La demande sur le marché mondial reste forte depuis le début de l’année, car on constate une diminution de l’offre dans de nombreux pays. La demande soutenue des principaux pays importateurs, dont le Bangladesh, l’Indonésie, et les Philippines est aussi un facteur haussier pour le volume d’exportation de riz thaï.

Le Bangladesh par exemple a besoin d’importer environ 10 millions de tonnes de riz par an. Auparavant, l’Inde était un des fournisseurs majeur de riz étuvé pour le Bangladesh, mais l’Inde a continué de suspendre ses exportations de riz en raison de craintes sur sa consommation et sa production intérieure dues à une mousson inhabituelle.

Toutefois, si le nouveau gouvernement s’engage sur une politique de hausse des prix subventionnes, au lieu de la garantie de revenu appliquée par l’actuel gouvernement,  les exportations pourraient ralentir pendant le deuxième moitié de l’année, et être inférieures à 10 millions de tonnes cette année.

 

En 2035, on estime que 116 millions de tonnes de riz en plus seront nécessaires pour nourrir la population mondiale, tandis que l'Asean aura un besoin supplémentaire de 21 millions de tonnes pour nourrir la population de la région.

Subash Dasgupta, expert de la production végétale à l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies (FAO), a déclaré que la production de riz devrait augmenter de 70% d’ici 2050 pour nourrir la population mondiale, qui devrait alors atteindre 9,1 milliards d’individus.

Les exportations thaïlandaises de riz au cours des cinq premiers mois de l’année ont déjà dépassé les 5,7 millions de tonnes. En mai seulement, la Thaïlande a exporté 1,9 million de tonnes de riz.

Selon le ministre du Commerce de la Thaïlande Porntiva Nakasai, les exportations de riz thailandais pourraient dépasser 10 millions de tonnes en 2011 pour un chiffre d’affaires de 170 milliards de bahts, soit près de 5,6 milliards de dollars. Chookiat Ophaswongse, président de l’Association thaïlandaise des exportateurs de riz, a estimé que le volume des exportations thaïlandaises de riz pourrait même atteindre un record de 11 à 12 millions de tonnes cette année.

Le riz comme instrument de campagne électorale

Mais le volume des exportations pourrait aussi dépendre du résultat des élections:  certains partis politiques en lisse pour le scrutin du 3 juillet prochain ont promis de revenir au système des prix subventionnés (ou prix garantis) en proposant de porter le prix de la tonne à 15000 baht (environ 300 dollars), soit une augmentation de 30% par rapport aux prix actuels garantis de 11000 baht.

Au plus fort de la crise alimentaire de 2008, le prix du prix était monté jusqu’à 800 dollars la tonne, provoquant une spéculation effrénée qui avait surtout profité aux exportateurs et grossistes.

Une augmentation du prix du riz thaïlandais risque alors de créer des difficultés d’exportation, les pays acheteurs se tournant vers d’autres fournisseurs moins chers comme le Vietnam, ou vers d’autres produits comme les céréales.

Sur la même période (5 mois) les exportations de riz du Vietnam ont atteint les 3 millions de tonnes pour un chiffre d’affaires de près de 1,5 milliard de dollars, ce qui représente une croissance en glissement annuel de 20,6% en volume et de 23,6% en montant.

Lors de la Convention  riz Thaïlande 2011, tenue à Bangkok cette semaine, les participants ont souligné que la gestion du nouveau gouvernement sera un facteur clé pour influencer la compétitivité des exportations thaïlandaises de riz.

Exlavya Chandra, directeur exécutif de Phoenix Commodities Pvt Ltd, en Thaïlande, a déclaré  que le Vietnam et la Birmanie ont aussi un fort potentiel pour devenir des fournisseur mondiaux de riz en raison de l’abondance des terres disponibles.

En 2035, on estime que 116 millions de tonnes de riz en plus seront nécessaires pour nourrir la population mondiale, tandis que l’Asean aura un besoin supplémentaire de 21 millions de tonnes pour nourrir la population de la région.

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.