Catégories
A la Une Économie

Incertitudes sur la croissance en Thaïlande

Le Conseil national du développement économique et social, principal organisme gouvernemental de prévision et d’analyse économique de Thaïlande, prévoit une croissance de 2% dans le meilleur des cas l’année prochaine, si des mesures de relance de l’investissement sont prises rapidement.

Bangkok – L’économie thaïlandaise pourrait encore atteindre une croissance de 2% l’année prochaine si le gouvernement est en mesure de relancer les investissements avec des mégaprojets, d’aider le secteur du le tourisme, et mettre fin aux conflits politiques.

Avant la crise des mois de novembre et décembre, l’agence de prévision gouvernementale avait estimé la croissance du PIB thaïlandais l’an prochain entre 3 et 4%, mais la fermeture des aéroports de Suvarnabhumi et Don Mueang par la PAD (l’Alliance du peuple pour la démocratie) a incité le NESDB à réviser à la baisse ses projections de croissance.

Le NESDB a estimé que la fermeture des aéroports aura entrainé une diminution du PIB de 0,3 à 0,5% au quatrième trimestre et entraîné une perte de recettes de 104 milliards de baht (2,3 milliards d’euros) pour les mois de novembre et décembre.

Selon le même organisme gouvernemental, l’économie thaïlandaise repose désormais trop sur le secteur de l’exportation, et la place du secteur de l’agriculture est trop peu importante. Les statistiques montrent que les exportations représentaient 69,4% du PIB en 2006 et 2007, contre une moyenne de 23% de 1980 à 1986. Le secteur agricole représente actuellement 8,8% du PIB comparativement à 18% entre 1980 et 1986.

De leur coté, les économistes de la Banque Thanachart Securities sont plus pessimistes encore, et estiment que l’économie thaïlandaise est susceptible de faire face à un «atterrissage brutal» en 2009, avec une croissance économique projetée à 0,8% seulement. La Bourse la Thaïlande, qui a clôturé vendredi à 424,79, a gagné plus de 20 points depuis la fin du mois dernier, sur l’amélioration du climat mondial et un assouplissement des tensions politiques.

Seule consolation pour les consommateurs, le taux d’inflation glissant sur 12 mois pourrait baisser en dessous de 1% sur un an ou même devenir négatif à la mi-2009 en raison de la diminution des prix du pétrole. Sur toute l’année 2009, l’inflation est prévue à 2,3% en moyenne en 2009, contre un taux estimatif de 5,6% en 2008.

Le 3 décembre dernier la Banque centrale de Thailande avait surpris les marchés en baissant ses taux à 2,75%, soit une baisse radicale de 1% par rapport au taux précédent.

Avatar

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

1 réponse sur « Incertitudes sur la croissance en Thaïlande »

“…entraîné une perte de recettes de 104 milliards de baht (23 milliards d’euros) pour les mois de Novembre et Décembre…”

Je releve une petite erreur de conversion ou de decimale.

104 milliards de bahts, c’est l’equivalent de 2,3 milliards d’euros et non 23 milliards.

Laisser un commentaire