Catégories
Histoire

Thaïlande ou Siam : retour vers le futur

Thaïlande ou Siam : la question semble à première vue assez dépourvue d’intérêt, mais dans la période de troubles que traverse actuellement le royaume, le retour de l’ancien nom du royaume représenterait un enjeux  éminemment politique.

Avant 1939 la Thaïlande était connue sous le nom de Siam, ou royaume de Siam. Le changement du Siam à la Thaïlande a eu lieu au cours du mandat de Phibun Songkhram, une période, qui a coïncidé avec la deuxième guerre mondiale, et avec une tendance ultra nationaliste qui a influencé les politiques nationales et étrangères.

Certains considèrent que l’ancien nom du Siam serait plus adapté à l’actuelle situation de la Thaïlande. Charnvit Kasetsiri, éminent professeur d’histoire à l’université Thammasat de Bangkok, a relancé sa campagne en faveur du nom Siam, estimant qu’il reflète mieux la diversité ethnique du pays. Pour lui, l’adoption de l’appellation Thaïlande avait un objectif évident, celui de faire référence à un peuple particulier, censé descendre des Thais, habitant la Chine, et exclure les autres.

Le drapeau du Siam, la Thaïlande d'avant 1939

Aujourd’hui, les partisans du retour à l’ancienne appellation assurent que Siam conviendrait mieux en raison de la grande diversité ethnique, linguistique et culturelle d’une population riche de plus de cinquante langues et ethnies. Les tenants de cette campagne estiment aussi  que le changement de nom pourrait contribuer à apaiser le conflit dans les trois provinces à majorité musulmanes Sud.

Selon le professeur Charnvit, le nom de Siam englobe plus largement les différents groupes ethniques qui cohabitent dans le pays. Il pourrait contribuer à l’unité, et à la réconciliation qui font si cruellement défaut ces derniers temps. Le fait est que les musulmans, majoritaires dans les provinces méridionales, ne se sont jamais sentis thaïs. Cette identité ethnique est depuis longtemps étroitement liée au bouddhisme, la religion nationale [95 % de la population]. En étant thaï, on s’affirme aussi bouddhiste.

Le 24 Juin 1939, le général Phibun Songkhram Luang, 42 ans, qui avait été nommé premier ministre six mois auparavant, a déclaré que le nom du pays devait changer de Siam (Prathet Syam) à Thaïlande (Prathet Thai).” Le premier ministre a alors déclaré que:

“L’usage du nom du pays a été à la fois Thaï (prathet Thaï = le pays des Thaïs) et le Siam, et puisque le peuple thaïlandais est plutot enclin à appeler le pays Thaï, le gouvernement estime donc qu’il s’agit d’un ratthaniyom [mandat culturel de l’État ] que le nom du pays doit être en conformité avec le nom de la race et de la nyom [inclinaison] de la population thaïlandaise »

Phibun Songkhram et sa clique ont, depuis, été considérée par beaucoup comme une dictature militaire et liés avec le mouvement fasciste de l’époque. Au cours de cette période, la Thaïlande a annexé des zones en Asie du Sud-Est continentale, qui avait été divisées entre les empires français et britannique.

Avec la fin de la Deuxième Guerre mondiale en août 1945, Phibun Songkhram (premier ministre de Décembre 1938 à août 1944) et  quelques uns de ses principaux acolytes ont été inculpés de crimes de guerre, mais ont ensuite été acquittés. Mais le changement de nom de Siam en Thailande (Prathet Thai) n’a jamais sérieusement été remis en question.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire