Des milliers de moines bouddhistes ont bloqué lundi une avenue du centre de Bangkok en demandant que le bouddhisme soit déclaré religion nationale en Thaïlande dans la future constitution.

Environ 3.000 moines vêtus de leurs robes couleur safran et 1.200 de leurs partisans se sont réunis devant le parlement thaïlandais. 250 policiers surveillaient la manifestation, qui a duré pendant la plus grande partie de la journée.

Les moines ont tenté d’entrer dans le parlement, mais la police a réussi à les convaincre de rester à l’extérieur, a déclaré un responsable de la police.

Leur requête est l’insertion dans la nouvelle constitution d’une phrase déclarant que le bouddhisme est la religion nationale.

Environ 500 moines ont annoncé leur intention de tenir une veillée toute la nuit, a ajouté la police.

Cette manifestation intervient alors que des rédacteurs désignés par la junte militaire au pouvoir en Thaïlande ont commencé à débattre certaines clauses de la future constitution, qui pour le moment ne mentionne pas de religion nationale.

L’armée prévoit de soumettre la nouvelle constitution au public lors d’un référendum attendu au début du mois de septembre.

Environ 95% des Thaïlandais sont bouddhistes. Mais des critiques se sont élevées contre l’idée que le bouddhisme soit déclaré religion nationale, soulignant que cela pourrait accentuer les tensions dans le sud de la Thaïlande à majorité musulmane, où une insurrection séparatiste fait rage depuis trois ans.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire