Catégories
Bouddhisme Environnement

Le temple maudit

Le Temple des tigres, ou « Tiger Temple » situé dans la province de Kanchanaburi n’était pas qu’une attraction touristique douteuse, mais aussi une facade servant à dissimuler des trafics sur des espèces protégées.

Au fur et à mesure que l’enquête progresse après l’évacuation des animaux qui a commencé cette semaine au « Temple des tigres », la police fait des découvertes de plus en plus étranges sur les activités de ces moines un peu particuliers.

Le Temple des tigres, ou « Tiger Temple » situé dans la province de Kanchanaburi n’était pas seulement une attraction touristique douteuse parmi d’autres en Thaïlande, mais aussi une facade servant à dissimuler des trafics sur des espèces protégées.

En fouillant le temple, les autorités ont retrouvé des cadavres de nombreux animaux dans un congélateur.

« Nous avons trouvé 40 corps de bébé tigres, ils étaient âgés d’un ou deux jours lorsqu’ils sont morts mais nous ne savons pas pour l’instant depuis combien de temps ils le sont », a décrit pour l’AFP le colonel Bandith Meungsukhum.

Pour Edwin Wiek qui milite depuis longtemps pour la fermeture du temple, cette initiative pourrait s’expliquer facilement par la valeur du corps des tigres, auquel on attribue diverses vertus dans la médecine traditionnelle chinoise.

30287273-04_big

Des autocollants vantant un complément alimentaire avec l’inscription « The Power of Tiger » ont ensuite été trouvés à l’intérieur du temple hier par la police.

Hier également, un moine et deux fonctionnaires du temple, ont été interceptés alors qu’ils tentaient de quitter le temple avec des peaux de tigre, neuf crocs de tigre gravés et plus de 1000 amulettes de tigre. Chacune de ces amulettes contenait un morceau de peau de tigre.

« Pour le moment, nous essayons de localiser plus de 20 petits tigres qui semblent avoir disparu du temple, alors qu’ils étaient présents comme attraction pour les touristes qui leur donnaient le biberon jusqu’à très récemment »

à déclaré un policier chargé de l’enquête au journal The Nation.

Au delà des repercussions immédiates de ce nouveau scandale qui éclabousse le bouddhisme en Thaïlande, on peut se demander comment est-il possible que le temple Wat Pa Luangta Maha Bua ait pu recevoir il y a quelques semaines une licence officielle de zoo ?

Le Tiger Temple avait en effet reçu une licence de zoo des autorités thaïlandaises, signé par le directeur général du Département des parcs nationaux, de la faune et de la conservation des plantes (DNP).

Tiger’s hides and amulets seized from a truck leaving Tiger’s …

Tiger’s hides and amulets seized from a truck leaving Tiger’s Templehttp://goo.gl/bzHcV4Officials have seized two full-sized tiger’s hides, over 1,000 amulets made of tiger’s skin and pieces of tiger’s hide from a monk as he was leaving the Tiger’s Temple in Kanchanaburi in a pick-up truck.#TigerTemple #ThaiPBS

Posted by Thai PBS World on Thursday, June 2, 2016

Une autorisation qui fait suite à une longue période d’atermoiements de la police et des services de protections de la DNP.

Depuis 2001, Wat Pa Luangta Maha Bua a fait face à de nombreuses allégations de maltraitance envers les animaux et de trafic illicite de la faune, avec des preuves substantielles présentées à plusieurs reprises par deux organisations non-gouvernementales et d’anciens volontaires et du personnel du temple

estime Edwin Wiek fondateur de l’association de défense des animaux « Wildlife Friends Foundation Thailand ».

Une enquête du National Geographic publiée en janvier 2016 accusait récemment les responsables du temple de trafic d’animaux en direction du Laos.

tigersNGeo
Selon le National Geographic, plusieurs tigres auraient disparu du Temple pour alimenter le marché noir de la consommation humaine

Le mois dernier, le photographe Steve Winter et moi sommes allés au temple pour se pencher sur un incident qui a eu lieu il y a un peu plus d’un an. Selon nos sources, à la fin de décembre 2014, trois tigres mâles adultes ont disparu du temple.

écrivent les journalistes du National Geographic.

 

 

Thai Property Group

Avatar

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire