En Thaïlande, pas de poignée de main ni de bise pour se dire bonjour : on utilise le wai pour saluer son interlocuteur, un geste qui est à la fois une forme de politesse et un signe de respect.

Ce geste, emblématique de la culture thaïlandaise, remonte au 12 ème siècle. Il est utilisé pour saluer, remercier mais aussi pour montrer son respect.

On le retrouve dans d’autres pays d’Asie, notamment au Cambodge où il est appelé Sampeah, et au Laos (nop).

Mais il faut faire attention, le wai s’effectue différemment en fonction de son interlocuteur. La hauteur des mains est très importante car elle indique le degré de respect.

 Les différents types de wai

  • Aux personnes jeunes ou du même niveau que vous : mains jointes au niveau de la poitrine.
  • Aux personnes plus âgées, les ainés : on utilise le wai respectueux : mains jointes au niveau du menton.
  • Aux personnes d’un rang social élevé (ministres, patrons) : mains jointes au niveau du nez.
  • Aux membres de la Famille Royale et aux moines : mains jointes au niveau du front, avec généralement une inclinaison de la tête vers l’avant pour les hommes et une révérence pour les femmes.
  • Un wai peut aussi être adressé à une divinité ou à Bouddha : dans ce cas les mains sont placées au niveau du front ou au-dessus de la tête si la personne se prosterne

Le wai et les étrangers

Le wai est une tradition pour les Thaïlandais qui le pratiquent depuis leur plus jeune âge.

Cependant si vous êtes étranger et que le wai n’est pas dans vos habitudes, il est inutile de l’utiliser tout le temps. En principe vous n’avez besoin de faire un wai à une personne plus jeune que vous, ou à un employé qui se situe à un échelon inférieur au votre.

Cependant le wai peut aussi servir comme manière de s’excuser, par exemple si vous avez bousculé quelqu’un.

Pas toujours facile de s’y retrouver au début, mais répondre par un grand sourire suffit lorsqu’on n’a pas encore compris toutes les subtilités de ce geste.

1 commentaire

  1. On peut dire cela. Les mains sont placées plus ou moins haut selon l’importance que l’on veut donner à la personne. Cela peut aller jusqu’au-dessus de la tête.

Laisser un commentaire