Les Thaïlandais préfèrent utiliser le mot cœur pour (ใจ) décrire le caractère d’une personne, et quelqu’un qui reste calme et d’une humeur tranquille est qualifié de  “Jai Yen”.

“Jai Yen” signifie littéralement “cœur froid”, c’est à dire rester calme et ne pas s’énerver.

A l’opposé on peut aussi être “Jay Ron” (ใจร้อน), c’est à dire cœur chaud, ou quelqu’un qui à tendance à s’emporter facilement, ou à se montrer impatient.

Sans surprise les “farangs” ont la réputation d’être plutôt “coeur chaud”.

Pour les bouddhistes une approche émotionnelle modérée (Jay Yen), et non conflictuelle de la vie, est synonyme de récompense dans une vie future.

En général il vaut mieux choisir la première solution (rester calme) et la négociation plutôt que la confrontation. Encore une fois “lorsque le sourire n’est plus là, le couteau n’est pas loin”.

Souriant et poli ne veut pas dire inoffensif

Les Thaïlandais sont d’un abord plutôt agréable, ils sont en général souriants et polis, et préfèrent l’esquive à la confrontation.

A condition de ne pas toucher à ce qui est sacré pour eux : la Nation, la monarchie et le bouddhisme qui sont les trois piliers de l’identité thaïlandaise.

Mais si vous êtes impliqué dans une situation ou un Thaï perd son sang froid, ou pire encore “perd la face”, la situation peut rapidement devenir incontrôlable.

De fait il est préférable d’éviter la confrontation directe, et de ne pas avoir des attitudes trop émotionnelles ou agressives, comme en France.

D’abord sauver la face

La première chose à comprendre est le concept de «sauver la face» qui est extrêmement important en Thaïlande.

Cela signifie que tout ce qui peut amener une personne à être exposée, mise dans une position inconfortable, être surprise en flagrant délit de mensonge, avoir l’air stupide, ou ignorante, risque de faire perdre la face, et doit être évité par tous les moyens.

Un exemple pratique : vous demandez à quelqu’un votre chemin, mais il ou elle ne sait pas où vous allez.

Plutôt que de l’admettre certains vont vous envoyer n’importe où, juste pour éviter l’inconfort de reconnaître qu’ils ne savent pas.

Mais dans leur esprit, ils ne font rien de mal parce que le principe numéro un est de sauver la face.

Les Thaïs remplacent les conflits avec le fameux sourire thaï et avec l’attitude “krengjai”. Si vous pouvez, faites comme eux : quand quelque chose se passe mal, souriez et passer votre chemin sans essayer de savoir qui a raison ou qui a tort.

Cela vous aidera à rendre votre séjour en Thaïlande beaucoup plus plaisant et agréable.

Article suivant : 10 choses à ne pas faire en Thaïlande : insulter la monarchie