Catégories
Bangkok Tech

Les cabines téléphoniques de Bangkok bientôt aux abonnés absents

Conséquence de la diffusion généralisée des téléphones mobiles, l’obsolescence des cabines téléphoniques pose un problème d’urbanisme dans les grandes villes où l’espace public est de plus en plus restreint

À Bangkok, l’heure de la retraite a sonné pour les cabines téléphoniques : devenues obsolètes à l’heure de la téléphonie mobile universelle, elles encombrent le paysage urbain.

La porte parole de la ville Bensai Keeyapaj a annoncé que plus de 4400 cabines allaient être progressivement retirées des trottoirs de la capitale.

Les services publics de la ville de Bangkok vont peu à peu démanteler ces infrastructures vieillissantes, en commençant par celles qui ont cessé de fonctionner il y a longtemps et celles qui encombrent les trottoirs, gênant le passage des piétons.

Les cabines construites sans permis, et donc illégales, seront quant à elles immédiatement démontées.

Un démantèlement qui va de pair avec le développement du réseau mobile

Depuis 2009, plus de 20 000 cabines obsolètes ont été supprimées dans Bangkok, selon Phuwadol Samankongsak du département des travaux publics. Ces suppressions découlent de l’arrivée des téléphones portables et d’un réseau mobile performant en Thaïlande.

phoneboothold
Une file d’attente pour pouvoir téléphoner : une image qui appartient à un passé révolu

Au début des années 2010, la très forte concurrence entre les nombreux opérateurs présents sur le marché du mobile thaïlandais avait permis de faire chuter les prix des abonnements, et ainsi de démocratiser l’utilisation du téléphone portable.

Ainsi en 2012 le pays comptait déjà 84 millions d’abonnements mobiles, pour 68 millions d’habitants.

Courant 2013 le gouvernement avait également entrepris d’étendre le réseau 3G, autour de Bangkok principalement, et de créer 350 000 points d’accès wi-fi, dans le but de déployer un réseau internet mobile performant et de faciliter les connexions au réseau.

Une deuxième vie pour les cabines ?

D’autres détails concernant les suppressions des cabines téléphoniques seront annoncés après une rencontre entre des dirigeants de la ville de Bangkok et les compagnies téléphoniques TOT PLC et True Corporation, les deux entreprises détentrices des cabines.

On pourrait penser de nouvelles fonctions pour certaines cabines, à conditions qu’elles soient en bon état et qu’elles ne gênent pas les piétons.

À Londres l’année passée, certaines des célèbres Red Telephon Boxes avaient été réhabilitées en point de recharge pour les appareils numériques. Autre exemple, à New-York il y a un mois, d’anciennes cabines téléphoniques ont été transformées en point d’accès wi-fi gratuit et libre d’accès.