600 usines fermées pour lutter contre la pollution

La gouvernement thaïlandais a ordonné la fermeture de 600 usines polluantes dans la région de Bangkok

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha ordonne la fermeture de 600 usines pour faire face aux problèmes de pollution à Bangkok.

Depuis le début de l’année, le gouvernement Thaïlandais a déjà fermé à deux reprises les écoles de Bangkok, pulvérisé certains quartier de la capitale avec des jets d’eau et continue de chercher des solutions pour améliorer la situation.

Cette fois les autorités s’attaquent aux usines et sur 100 000 usines contrôlées, 1 700 présentent un risque sérieux de pollution alors  « Un ordre a été donné pour suspendre les opérations d’environ 600 usines jusqu’à ce qu’elles s’améliorent », a déclaré le général Prayut.

Concernant les mesures de lutte contre les fines particules de poussière qui ont enveloppé Bangkok et plusieurs provinces, le général Prayut a déclaré que d’autres usines pourraient être invitées à interrompre leurs opérations pendant certaines périodes, si nécessaire.

De plus selon le Premier ministre, la plupart des fines particules de poussière sont causées par des véhicules.

Contrôles renforcés des véhicules polluants

Le ministère des Transports a donc été invité à renforcer les contrôles de véhicules équipés d’un système de réduction des fumées d’échappement.

Pic de pollution à Bangkok le 30 janvier

Il a également appelé le public à ne pas ridiculiser la pulvérisation d’eau par les autorités, affirmant que cette pratique permettait de minimiser les grosses particules de poussière dans l’atmosphère.

Dans le même temps, le centre de coordination anti-poussière de la mairie a annoncé mardi matin que seul un district de Bangkok – Bang Khen – affichait des niveaux de polluants dépassant la limite de sécurité de 50 microgrammes par mètre cube.

Brûlis et chantiers immobiliers

Les autorités vont aussi ordonner aux constructeurs d’immeubles de la région de Bangkok d’installer des bâches pour empêcher la poussière de s’échapper des sites de construction.

Les producteurs de canne à sucre se verront également demander d’arrêter les pratiques de brûlis ou de s’exposer au risque de poursuites, a déclaré le gouverneur.

Toutefois, selon l’Administration métropolitaine de Bangkok (BMA), le smog devrait faire son retour et s’intensifier de mercredi à vendredi.

Des équipes médicales mobiles seront déployées à nouveau le 24 février. Entre-temps, les hôpitaux et les écoles gérés par BMA ont été équipés d’extincteurs automatiques à eau pour aider à réduire les risques de brume.

4.2/5 (6 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

0/5 (0 Reviews)
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}