L’indice de pollution du site aqicn.org affichait ce matin une valeur de 200 dans la capitale thaïlandaise, la plus élevée depuis le début du mois.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré après la réunion du Cabinet mardi que le brouillard polluant (smog) qui recouvre Bangkok et ses cinq provinces environnantes est un problème urgent, mais qui ne peut être résolu à court terme.

La pollution à Bangkok a franchi un nouveau seuil de dangerosité

L’Office national de l’environnement, présidé par le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Prawit Wongsuwon, a été chargé de consolider les efforts déployés par divers organismes pour s’attaquer au problème, a déclaré le Premier ministre.

Des mesures urgentes ont été prises, notamment la pulvérisation d’eau sur les routes.

« Des efforts supplémentaires doivent être consentis pour asperger de l’eau des immeubles de grande hauteur, tels que la tour Baiyoke », a déclaré le général Prayut.


4/5 (5 Reviews)

Laisser un commentaire