Catégories
Actu

Descente de police chez les « chemises rouges »

La police thailandaise a arrêté 11 membres des « chemise rouges » dans un camp d’entrainement près de Chiang Mai, alors qu’ils auraient été en train de préparer des attentats, et des assassinats politiques.

La police thaïlandaise a arrêté 11 membres des « chemise rouges » dans un camp d’entrainement près de Chiang Mai, alors qu’ils auraient été en train de préparer des attentats,  et des assassinats politiques.

Selon les premières informations données par la police, un groupe a été mis en place pour perpétrer des attentats en Thaïlande dans le but de déstabiliser le gouvernement a déclaré  Chaiya Sriramphankul, commandant par intérim du Bureau régional de police de Chiang Mai.   Il a refusé d’indiquer si les hommes étaient liés aux «hommes en noir », qui sont soupçonnés d’être derrière les incidents de violents pendant les manifestations des chemises rouges en mai.

« Nous avons des informations sur le fait  qu’ils ont  suivi une formation, et qu’ils ont reçu des armes, et sur leur implication dans diverses activités y compris les incidents liés aux bombes, des plans d’assassinat et d’autres incidents qui ont perturbé l’ordre public à Bangkok et ailleurs »

a déclaré au Bangkok Post le responsable de l’enquête, sans donner plus de détails.

Dans les quotidiens de langue thaïlandaise, on peut lire aussi que les suspects ont été impliqués dans un plan pour assassiner un des soutiens clés du gouvernement, Newin Chidchob pour une récompense de 20 millions de baht. Newin Chidbob est un ancien allié de Thaksin, qui a dirigé une faction dissidente au parlement pour soutenir le Parti Democrate, contribuant ainsi a la désignation d’Abhisit en décembre 2008

Les 11 hommes n’ont pas été inculpés, mais sont toujours en garde à vue pour interrogatoire, a dit l’officier, ajoutant que tous n’étaient pas originaires du Nord. Mais il a refusé de révéler leurs identités. Le raid est intervenu après qu’un homme qui aurait pris part à la formation ait approché un chef de village pour lui demander des informations.

M. Kittichai aurait avoué à la police qu’il avait participé a une formation de groupe pour une mission secrète. Il a dit qu’il avait fui le camp parce qu’il était incapable de tenir la pression de l’entrainement, et après avoir été agressé physiquement au cours de la formation. M. Kittichai a déclaré que le groupe existait depuis le 7 septembre après avoir reçu une formation armée près de la frontière cambodgienne.

Pendant ce temps le vice president du Puea Thai ( parti pro Thaksin et pro cchemises rouges) Plodprasop Suraswadiautre  a présenté un plan de réconciliation nationale en cinq étapes. M. Plodprasop appelle le gouvernement à cesser de persécuter les membres du mouvement des chemises rouges, la levée de l’arrêté d’état d’urgence, la cessation des attentats, mettre un terme aux insultes contre la monarchie, et l’abandon des rassemblements politiques de masse  à Bangkok.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire