423 personnes ont été tuées et 4005 ont été blessées lors de la période dite des «Sept jours dangereux» décrite comme la période la plus dangereuse de l’année qui correspond aux vacances du Nouvel An du 28 décembre au 3 janvier.

Le vice-ministre thaïlandais de l’Intérieur, Suthee Markbun, en tant que président du Centre de sécurité routière, a déclaré que 3 841 accidents de la  routes ont été signalés au cours de la période du 28 décembre au 3 janvier.

Baisse de 11% des décès

Il a déclaré que le chiffre de décès représentait une baisse de 11,5% par rapport à la campagne de sept jours de l’an dernier et une diminution de 2% des cas d’accidents de la route. Mais l’année 2017 avait été la pire année de la décennie avec 478 morts sur les route du nouvel an (voir récapitulatif plus bas).

 

Nakhon Ratchasima a connu le plus grand nombre de morts de 17 personnes, a-t-il ajouté.

Les principales causes d’accidents de la route mortels sont la conduite en état d’ivresse, 43,6% et l’excès de vitesse 25,2%.

La motocyclette est le véhicule impliqué dans la plupart des accidents soit 79%

31721 amendes pour conduite sans permis

Au cours de la campagne de sept jours, 730 769 véhicules ont été contrôlés par les autorités, 124 034 conducteurs ont été arrêtés et condamnés à une amende – 36 487 pour non-port du casque et 31 721 pour absence de permis de conduire.

Statistiques des accidents du Nouvel An pour les années précedentes

Nouvelle année 2010: 347 morts, 3 827 blessés et 3 534 accidents
Nouvelle année 2011: 358 décès, 3 750 blessures et 3 497 accidents
Nouvel an 2012: 336 morts, 3 375 blessés et 3 093 accidents
Nouvel an 2013: 367 morts, 3 329 blessés et 3 176 accidents
Nouvelle année 2014: 341 morts, 3 117 blessés et 2 997 accidents
Nouvelle année 2015: 380 morts, 3 505 blessés et 3 379 accidents
Nouvel An 2016: 478 décès, 4 068 blessés et 3 899 accidents
Nouvel An 2017: 423 décès, 4 005 blessés et 3 841 accidents

Il convient de noter que ces statistiques ne sont pas exactes à 100% car certains accidents ne sont pas signalés.

La Thaïlande championne mondiale du carnage routier

Le taux de mortalité dû au trafic routier en Thaïlande en 2017 (pour 100 000 habitants) est estimé à 36,2 cette année, suivi par le Malawi (35) et le Libéria (33,7) selon l’organisation World Atlas, qui fournit des informations en ligne sur les voyages, la société, l’économie et l’environnement pour plus de 30 pays à travers le monde.

L’Organisation mondiale de la santé, quant à elle, classe la Thaïlande comme le deuxième pays le plus meurtrier, derrière la Libye, d’après une enquête menée dans 180 pays.

Les statistiques montrent que la région la plus dangereuse pour conduire en Thaïlande est dans l’est du pays avec Rayong qui obtient les pires résultats.

Beaucoup plus d’hommes que de femmes meurent sur la route, les trois quarts des décès constatés dans les accidents de la route concernent des hommes, et plutôt des hommes jeunes : le groupe le plus susceptible de périr sur les routes est masculin et se situe dans la tranche d’age de 15 à 29 ans.

Votre avis ?

Laisser un commentaire