A l’issue du premier tour la candidate de la majorité présidentielle Anne Genetet (REM) devance largement le candidat sortant Thierry Mariani (LR) avec 46,7% des suffrages.

A priori le second tour s’annonce plutôt favorable pour Anne Genetet, candidate du nouveau parti de la majorité présidentielle (REM) puisqu’elle ira au second tour avec une confortable avance de 22,5 % sur son adversaire, le député sortant Thierry Mariani (23,9%).

Pourtant le taux de participation n’a été que de 23 % et le moins que l’on puisse dire c’est que le choix n’était pas évident pour les électeurs de la 11e circonscription.

Quatorze candidats, pas moins, étaient en lice dont quatre d’entre eux se réclamaient de manière plus ou moins officielle de la formation présidentielle « En Marche »…

Mais les électeurs résidents en Thaïlande, habitués à repérer facilement les contrefaçons, ne sont pas tombés dans le panneau…

Pléthore de lieutenants en marche pour le président Macron

En fait seule Anne Genetet, avait obtenu l’ investiture de LREM, et elle était aussi la seule à avoir sur son matériel de propagande une photographie aux côtés de celle du président de la République.

Francis Nizet, qui avait déjà tenté sa chance en 2011 avec l’étiquette MoDem, avait plus sobrement fait inscrire sur ses tracts de campagne « Majorité présidentielle », tout en affirmant son soutien à Emmanuel Macron dans sa profession de foi.

Encore plus improbable : la candidature de Frédéric Nesenshon, estampillé divers droite (DVD) par le ministère, ancien proche de Michèle Alliot-Marie et fervent soutien de François Fillon durant l’élection présidentielle avec le slogan « La majorité en marche » sur son matériel de propagande.

Avec un total de six voix en Thaïlande, il talonne un autre macroniste de la dernière heure Robert Gachon (11 voix), candidat classifié « divers » (DIV) par la Place Beauvau, qui annonçait fièrement sur son matériel de campagne « Avec le président Marchons ! »