Catégories
Actu Tech

GrabBike et UberMoto défient l’interdiction du gouvernement thaïlandais

Presque deux semaines après avoir ordonné à GrabBike d’arrêter son activité de Taxi-moto, le gouvernement thaïlandais a également interdit le service UberMoto à Bangkok.

Presque deux semaines après avoir ordonné à GrabBike d’arrêter son activité de Taxi-moto, ordre ignoré par la société en question, le Département du Transport Thaïlandais a invité le mardi 22 mars les représentants d’UberMoto à cesser leurs activités en Thaïlande.

Les autorités expliquent que ces applications sont en contradiction avec la loi actuelle qui prévoit notamment l’obligation de s’enregistrer au Ministère des transports.

Nanthapong Cherdchoo du Département du Transport a affirmé qu’il n’était pas en total désaccord avec ce genre d’applications, mais que les motos et les chauffeurs du programme devaient suivre la réglementation les concernant.

Ainsi les motos taxis doivent porter un uniforme spécial qui expose leur permis de conduire.

La plaque d’immatriculation de leur véhicule doit également être valide et enregistrée dans les fichiers du ministère du transport.

Le représentant du Département du Transport reproche également à ce système de favoriser les courses à travers toute la ville, alors que les services de moto-taxi n’opèrent habituellement que dans des lieux approuvés.

https://youtu.be/nO48P5wkk_Y

M. Cherdchoo a tenu à rappeler que depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement souhaitait renforcer la régulation concernant les véhicules de transports, dans le but d’éliminer au plus vite les entreprises illégales de moto-taxi qui prolifèrent, à Bangkok notamment.

Le Colonel Kanchai Prachabari a quant à lui parlé de compétition déloyale entre les compagnies de transport qui suivent la loi et des sociétés comme UberMoto ou GrabBike.

Il a expliqué que l’utilisation de ces applications pourrait provoquer des problèmes, et que le gouvernement prendrait des mesures envers ce genre de compagnies.

Mais malgré l’interdiction d’opérer en Thaïlande émise le 11 mars dernier par le gouvernement, GrabBike continue d’opérer normalement.

UberMoto n’a toujours pas réagi à l’annonce du Département du Transport Thaïlandais et continue également son activité. Reste à savoir jusqu’où ira la défiance de ces sociétés vis à vis du gouvernement.

Pour rappel, GrabBike et UberMoto sont des applications qui mettent en relation un chauffeur de moto et un client désireux de se déplacer. Grâce à une localisation GPS incluse dans l’application vous pouvez voir où se trouvent les chauffeurs les plus proches.

Les courses UberMoto sont disponibles au prix de 10 Bahts (0,28 Dollar US), plus 3,5 Bahts par kilomètre (0,10 Dollar US) et une base de 0,85 Baht par minute (0,02 Dollar US). Les utilisateurs peuvent choisir de payer en espèces ou par carte de crédit.