Catégories
Actu

Thaïlande : reprise dès le quatrième trimestre ?

Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva est optimiste : il estime que l’économie thaïlandaise pourrait redevenir positive dès le dernier trimestre de 2009. Tout en précisant que la hausse du pétrole et les troubles politiques restent des facteurs de risques importants.

Dans son allocution hebdomadaire à la télévision et la radio, M. Abhisit a déclaré que les dernières statistiques publiées par le Conseil national économique et social, montrent que l’économie nationale a enregistré au deuxième trimestre (-4,9%) une amélioration par rapport aux 7,1 %  de contraction au premier trimestre.

L’amélioration (une croissance toujours négative, mais moins que le trimestre précédent) démontre que l’économie thaïlandaise a passé aujourd’hui le point le plus bas et recommence à croître, a t-il dit, ajoutant qu’il estime que l’économie redeviendra positive dès le quatrième trimestre, car les entrepreneurs ont commencé re embaucher du personnel.

Le premier ministre estime possible une croissance positive dès le 4e trimestre 2009

Il a souligné que les dépenses publiques et les investissements doivent se faire “rapidement et efficacement». Malgré son optimisme sur l’économie, M. Abhisit a déclaré que la hausse des prix du pétrole, la propagation de la grippe A (H1N1) et les troubles politiques en Thaïlande demeurent des facteurs négatifs qui pourraient affecter la reprise de l’économie.

Il serait difficile pour l’économie de récupérer en cas de troubles politiques,  et c’est la raison pour laquelle le gouvernement a imposé la loi de sécurité intérieure (ISA) pour prévenir toute violence qui pourrait se produire pendant les manifestations,  a-t-il ajouté.

Dans le même temps l’agence de notation Fitch Ratings estime que le montant des créances douteuses (NPL ou Non performing loans) dans les banques commerciales thaïlandaises va augmenter à 10 % du total des prêts d’ici la fin de cette année, contre 7-8 % au premier semestre. Le  taux de NPL est un des indicateurs les plus fiables des difficultés économiques que rencontrent les entreprises.

Un prêt entre dans la catégorie “non performant” lorsque le débiteur n’a pas effectué le remboursement de son échéance avec plus que 90 jours de retard.

Les banques de l’Asie du Sud sont confrontées à davantage de créances douteuses provoquées par la récession, et leurs revenus ont également diminué. Toutefois, les bénéfices des banques thaïlandaises ont montré une bonne résistance à la récession et à l’instabilité politique intérieure, notamment à Bangkok Bank , Siam Commercial Bank et Kasikornbank. Les actions des banques thaïlandaises ont enregistré de bons résultats cette année, avec 75 % de hausse en moyenne après avoir chuté de 51 % en 2008.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.