Catégories
Actu

Mise au point sur la situation à Bangkok

Pendant ce temps l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) continue a diffuser des messages destinés à rassurer les touristes, dont le nombre a chuté de 5 à 10% depuis le début des troubles.

La situation reste assez tendue à Bangkok entre les opposants anti-Thaksin et le gouvernement, depuis la fusillade qui a coûté la vie à un des leaders du mouvement dimanche dernier.

Cet après midi un nouvel attentat à la grenade a eu lieu au domicile d’un des dirigeants du PDRC. Un incident qui intervient 48 heures après les nombreuses échauffourées qui ont eu lieu autour des bureaux de votes pendant le vote anticipé de dimanche dernier, chaque camp se renvoyant la responsabilité des dérapages violents.

Lors des obsèques du manifestant tué dimanche par des « Chemises rouges » Suthep Thaugsuban a demandé l’intervention de l’armée, estimant que la police n’était plus capable de faire son travail à Bangkok.

Un possible report des élections

La prochaine étape sera de savoir si le gouvernement entend maintenir la date du 2 février (soit dimanche prochain) pour la tenue du scrutin législatif. Une discussion est en cours en ce moment (mardi après midi) entre le gouvernement et des représentants de la Commission électorale qui souhaitent le report du scrutin.

Signe d’une ambiance qui continue de se détériorer : une fusillade a éclaté devant les locaux du club de l’armée où se déroulent les négociations. Un manifestant a été grièvement blessé et un suspect transporté à l’hôpital après avoir été attaqué par des manifestants.

Le test des élections anticipées n’a pas été très concluant dimanche dernier, et si le scrutin est maintenu pour dimanche prochain, il ne fait pas de doute que d’autres incidents se produiront entre votants, manifestants et contre manifestants pro-Thaksin.

Une autre échéance pourrait aussi jouer un rôle décisif dans le conflit avec l’ultimatum de 72 heures (qui expire dans 48 heures) donné par la police aux manifestants pour libérer les accès aux bâtiments publics qui sont encore bloqués. Enfin les autorités on aussi annoncé une arrestation « imminente » de Suthep Thaugsuban, le leader de la contestation, qui a pour le moment ignoré toutes les mises en garde de la police et les convocations de la justice.

Le discours rassurant de la TAT

Pendant ce temps  l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) continue a diffuser des messages destinés à rassurer les touristes, dont le nombre a chuté de 5 à 10% depuis le début des troubles.

En dehors de lieux de rassemblements de l’opposition, la situation reste normale dans la capitale, avec par endroits de grosses difficultés de circulation dues aux embouteillages et aux déviations crées par les barrages. Les vols internationaux à destination de la Thaïlande sont opérés normalement et les annulations ne concernent pour le moment que les vols en provenance ou à destination de Singapour, de Hong Kong et  de la Chine.

En dehors de Bangkok, les grandes villes touristiques de Chiang Mai, Phuket, Koh Samui, Hat Yai, Hua Hin – Cha-am et Pattaya ainsi que les villes secondaires; comme, Kanchanaburi, Chiang Rai, Khon Kaen, Nakhon Ratchasima, Nong Khai, Rayong et beaucoup d’autres ne sont pas concernées par les troubles.

« C’est un bon moment pour  découvrir de nouvelles destinations, en particulier dans les provinces limitrophes des pays du bassin du Mékong, comme  le Cambodge,  Laos et Myanmar »

a déclaré M. Thawatchai au cours ‘d’une conférence de presse au Forum du tourisme de l’ASEAN qui se tenait cette semaine en Malaisie.

« C’est le meilleur moment pour découvrir les nouvelles destinations qui émergeront dans le futur. Peu de gens savent qu’il y a quatre ponts sur le Mékong reliant la Thaïlande au Laos, et qu’il est maintenant possible de conduire de la ville frontière thaïlandaise de Aranyaprathet jusqu’à Siem Reap, porte d’entrée vers les célèbres temples d’Angkor Wat au Cambodge « .

Les manifestations anti-gouvernementales en cours à Bangkok restent pacifiques et continuent d’avoir lieu à six carrefours du centre-ville – Pathumwan, Ratchaprasong, Silom (Lumpini Park), Latphrao, Asoke et le rond-point de Victory Monument.

Les autres sites occupés sont le Complexe du Gouvernement sur Chaeng Wattana Road, le pont de Phan Fa sur l’avenue Ratchadamnoen et le pont de Chamai Maruchet sur Phitsanulok Road. Les manifestants font campagne pour la réforme nationale avant les élections .

L’état d’urgence maintenu

Le décret d’état d’urgence, promulgué depuis le 22 janvier pour 60 jours, reste toujours en vigueur à Bangkok et dans certaines parties des provinces voisines (Nonthaburi, Pathum Thani et Samut Prakan) afin de maintenir la paix et l’ordre et d’assurer la sécurité du grand public, des visiteurs étrangers et des manifestants.
Il n’y a actuellement aucun couvre-feu imposé dans la capitale ou dans d’autres régions.

Les résidents locaux et les visiteurs internationaux peuvent continuer à se déplacer dans la capitale thaïlandaise et voyager vers d’autres destinations dans le pays comme à l’accoutumée.

Les touristes sont toujours invités à être vigilants et à éviter les zones de démonstration pour leur propre sécurité. Il convient de souligner que les touristes ne sont absolument pas visés pas les manifestations en cours. Malgré la fermeture des principaux carrefours et rues du centre-ville, les véhicules de tourisme et d’urgence sont toujours autorisés à circuler librement.

Bangkok est une grande ville, il est donc possible pour les résidents locaux et les visiteurs internationaux d’éviter les zones de démonstration. Le trafic dans la plupart des quartiers de la ville reste normal puisque toutes les autres routes et autoroutes ne sont pas affectées par les manifestations.

Les principales attractions touristiques de la capitale thaïlandaise, y compris le Temple du Bouddha d’émeraude, le Grand Palais et le Temple de l’Aube, sont ouverts normalement. Les touristes peuvent effectuer les visites en utilisant les moyens habituels de transport : autobus, vans, véhicules des voyagistes, taxis, métro aérien et souterrain, bateau et ferry.

Les entreprises, notamment les banques, les stations service (essence et gaz), les hôtels, les spas, les restaurants, les lieux de divertissement, les cinémas, les centres de congrès, les centres commerciaux, les hypermarchés et magasins de proximité, les pharmacies, les hôpitaux et autres commerces sont ouverts et fonctionnent normalement. Seuls de nombreux commerces dans les zones de rassemblement peuvent avoir modifié leurs horaires d’ouverture et certaines entreprises comme les succursales de banques et stations service – peuvent être fermés.

Le réseau téléphonique (fixes et mobiles) et Internet fonctionnent 24h/7j.

Transports en Thaïlande

Tous les aéroports de Bangkok et du pays sont ouverts et fonctionnent normalement. Toutefois, il demeure vivement conseillé aux personnes devant prendre l’avion aux aéroports internationaux de Suvarnabhumi et de Don Mueang de prévoir une marge d’au moins quatre heures pour s’y rendre.

A Bangkok les moyens de transport suivants fonctionnent :

  • – Le métro aérien BTS relie les stations de Mo Chit et Bearing (Sukhumvit Line) et celles de National Stadium et Bang Wa (Silom Line) .
  • – Le métro MRT relie les stations de Bang Sue et Hua Lam Phong.
  • – La Bangkok Mass Transit Authority (BMTA) exploite plusieurs services d’autobus et de vans à travers la ville. Les trajets de certaines lignes de bus ont été ajustés pour éviter les zones de protestation.
  • – Les services de bateau et ferry fonctionnent sur le canal Saen Saeb et la rivière Chao Phraya.

Pour les touristes arrivant ou quittant Bangkok par avion, les moyens de transport sont les suivants :

  • – Les lignes ferroviaires de l’aéroport de Suvarnabhumi SA Express et SA City Line circulent entre l’aéroport et le centre-ville de Bangkok (stations de Makkasan City Air Terminal et Phayathai). Ces deux stations du centre-ville sont connectées au métro aérien et souterrain.
  • – Les trains du State Railway of Thailand (SRT) circulent entre l’aéroport international de Don Mueang et la gare de Hua Lamphong.
  • – Environ 6 000 taxis collaborant avec les Aéroports de Thaïlande (AOT) ont reçu des autocollants spéciaux pour signaler que leurs véhicules transportent des touristes. Cela leur permet de pouvoir passer librement les carrefours occupés par les manifestants.
  • Ailleurs dans le pays, tous les moyens de transport fonctionnent de façon normale, y compris les trains du SRT ainsi que les bus et vans de la Cie Transport, Ltd.

Mesures d’assistance aux touristes

Le Centre d’aide au tourisme (Tourist’s Friend Centre – TFC) géré par le Ministère du Tourisme et des Sports (MoTS) en collaboration avec l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) accueille les visiteurs 24h/24.

Les comptoirs TFC se trouvent : à l’Aéroport international de Suvarnabhumi et l’aéroport international de Don Mueang.Dans le métro aérien BTS aux stations Siam, Phaya Thai, Ekkamai et Sala Daeng.

Trois stations de navettes de ramassage TFC sont mises en place à la Jewellery Trade Tower, au Windsor Suites Hôtel et à l’Hôtel Twin Towers. Chacune dispose d’un bus, de 2 vans et d’un bateau. Ces lieux de rendez-vous « Navettes » peuvent changer.

50 bénévoles et des unités rapides de la Police du Tourisme sont déployés pour assister les personnes obligées de traverser les zones de manifestations.
À l’aéroport international de Suvarnabhumi, un Centre d’opération est ouvert pour assister les voyageurs (comptoir d’enregistrement R, Hall de Départ, 4ème étage du Terminal Passagers). L’aéroport déploie également toute une équipe de personnels représentant l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT), l’Association des agents de voyage thaïs (ATTA) et l’Association des hôtels thaïlandais (THA) pour assister les voyageurs (près du comptoir d’informations AOT, Hall d’Arrivée, 2ème étage du Terminal Passagers.

Numéros de téléphone utiles

  1. Tourist’s Friend Centre +66 (0) 2314 1212
  2. TAT Call Centre 1672
  3. Tourist Police Call Centre 1155
  4. Traffic Police Call Centre 1197
  5. BMTA (city bus and van service) Call Centre 1348
  6. BTS Hotline +66 (0) 2617 6000
  7. MRT Customer Relations Center +66 (0) 2624 5200
  8. SRT (train service) Call Centre 1690
  9. Transport Co., Ltd., (inter-provincial bus service) Call Centre 1490
  10. AOT (Suvarnabhumi Airport) Call Centre 1722
  11. Suvarnabhumi Airport Operation Centre (temporary) +66 (0) 2132 9950 or 2
  12. Don Mueang Airport Call Centre +66 (0) 2535 3861, (0) 2535 3863
  13. Thai Airways International Call Centre +66 (0) 2356 1111
  14. Bangkok Airways Call Centre 1771
  15. Nok Air Call Centre 1318
  16. Thai AirAsia Call Centre +66 (0) 2515 9999

Pour plus d’informations : www.tatnews.org/category/tat-releases/situation-update

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

2 réponses sur « Mise au point sur la situation à Bangkok »

Si la première partie de l’article est le reflet de l’actualité du pays et d’une partie des événements qui se déroulent à BKK, il est à déplorer que la deuxième, qui ne fait que faire un copié-collé des bulletins du TAT, ne prenne pas plus ses distances.

Les communiqués de cet organisme gouvernemental minimisent non seulement la situation, mais je dirais même que sur bien des aspects, il a tendance à contredire la réalité. Trois points que je reléverai en particulier :
– des institutions sont touchées aussi en dehors de BKK à Phuket ou des villes du Sud et des environs de BKK
– certains magasins et lieux touristiques ont réduit leurs horaires à BKK à cause des manifestations, certains petites boutiques sont même fermées
– les communications ne sont pas toujours bonnes (à des endroits où cela passait très bien auparavant) et j’ai constaté que certains sites internet étaient bloqués (souvent des sites d’informations, sur différents ordinateurs et différentes connexions) depuis au moins deux semaines…

C’est dommage car l’article, sans cela, aurait pu offrir un point de vue plus réaliste.

Laisser un commentaire