Catégories
Actu

5,7 millions d’ordinateurs personnels à risque en Thaïlande

Plus de 5,7 millions d’ordinateurs personnels en Thaïlande sont toujours considérés à risque seulement six mois avant l’abandon par Microsoft du support de Windows XP, selon le directeur de Microsoft Thaïlande.

Plus de 5,7 millions d’ordinateurs personnels en Thaïlande sont toujours considérés à risque seulement six mois avant l’abandon par Microsoft du support de Windows XP, selon le directeur de Microsoft Thaïlande.

Microsoft rappelle aux utilisateurs d’ ordinateurs sous Windows XP qu’il terminera officiellement le service et le support pour le système d’exploitation XP le 8 avril 2014, a déclaré Rachod Isarankura Na Ayuthaya directeur de Microsoft Thaïlande.

Aujourd’hui la Thaïlande compterait plus de 5,7 millions de PC fonctionnant sous XP- soit près de trois sur 10. Windows XP, est un système d’exploitation vieux de 11 ans, et qui selon Microsoft n’est plus capable de résister aux cyber-attaques les plus dangereuses.

windows xp
La Thaïlande compterait plus de 5,7 millions de PC fonctionnant sous XP, un système d’exploitation commercialisé il y a onze ans.

Les chiffres de StatCounter pour le mois dernier montrent que le Royaume a un des pourcentages les plus élevé de  PC fonctionnant encore sous Windows XP dans la région Asie-Pacifique, avec environ 28 % de tous les ordinateurs dans le pays. Cela équivaut à 5,7 millions d’ordinateurs, plus que la population de Singapour.

L’Indonésie reste le plus important foyer de cyber-attaques

Le problème quand votre ordinateur fonctionne avec un système obsolète, ou pire encore piraté (ou les deux) , c’est que vous devenez une cible facile pour les hackers qui utilisent ensuite votre ordinateur pour lancer des attaques sur le net.

C’est le cas en Indonésie, le plus grand pays de l’Asean dépasse désormais la Chine comme plus grand «exportateur» de cyber-attaques de la planète. Selon Akamai Technologies, qui gère un réseau surveillant les flux d’attaques informatiques, 38% de ces flux non désirés provenaient au deuxième trimestre d’adresses IP situées en Indonésie.

Pour expliquer la «popularité» de l’Indonésie dans les choix des hackers, Akamai évoque la relative rapidité de son réseau Internet et surtout le grand nombre d’ordinateurs équipés de copies de logiciels Windows, beaucoup plus perméables à des infections. L’organisation « Business Software Alliance» avait découvert, en 2011, que 86% des PC d’Indonésie fonctionnaient avec des copies pirates des grands logiciels.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.