Catégories
Actu

Cinq soldats tués dans une embuscade dans le sud de la Thaïlande

Cinq soldats ont été abattus aujourd’hui dans la dernière attaque menée par des insurgés dans la région frontalière du sud de la Thaïlande à majorité musulmane.

Cinq soldats ont été abattus aujourd’hui dans la dernière attaque menée par des insurgés dans la région frontalière du sud  de la Thaïlande à majorité musulmane.

Dans un autre incident survenu il y adeux jours, deux écoles dans la région de Yala ont été fermées pendant trois jours pour des raisons de sécurité après qu’une explosion touchant la guérite de sécurité de l’école a tué deux soldats et blessé un autre soldat et un étudiant.

Le conflit qui déchire le sud de la Thaïlande à majorité musulmane continue de faire des victimes pratiquement tous les jours : au début du mois de mai les insurgés ont mitraillé au fusil d’assaut une épicerie dans la province de Pattani, exécutant à bout portant un enfant de deux ans. C’est cette situation d’une extrême violence qui vaut à la Thaïlande de figurer parmi les dix pays les plus enclins à être touchés par des attentats terroriste aux cotés de l’Irak, du Pakistan et du Yémen. Situation paradoxale car le conflit est limité aux trois provinces de l’extrême sud du pays et n’a aucun impact sur tout le reste du pays, qui connait  en ce moment une période de calme social et politique.

Mais les chiffres sont là, et plus de 5000 personnes ont déjà été tuées sans qu’aucune solution ne soit pour l’instant en vue, malgré l’ouverture récente de négociations avec le Barisan Revolusi Nasional un des groupes indépendantistes qui réclame plus d’autonomie pour les trois provinces à majorité musulmane.
Lire aussi Risques terroristes : la Thaïlande au neuvième rang mondial – Politique – thailande-fr
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire