Catégories
Actu

La France dans la course au TGV thaïlandais

La France s’apprête à signer un accord de coopération technique avec la Thaïlande concernant la construction prochaine du premier train à grande vitesse dans le pays.

La France s’apprête à signer un accord de coopération technique avec la Thaïlande concernant la construction prochaine du premier train à grande vitesse dans le pays. Mais elle n’est pas la seule sur la liste et la concurrence est rude.

La visite du ministre thaïlandais des Transports à Paris est prévue pour la fin de semaine. Son séjour s’étalera du vendredi soir au mercredi 19 prochain. Au programme : plusieurs inaugurations, visites et rencontres d’entreprises françaises.

TGVBangkok_ChiangMai
La Thaïlande prévoit un système de trains à grande vitesse qui comprendra l’itinéraire Bangkok-Phitsanuloak-Chiang Mai au nord

L’entretien avec Frédéric Curvillier est prévu le mardi 18, à la suite duquel un accord de coopération technique sera signé afin de renforcer les liens des deux pays et leurs connaissances mutuelles. Le 4ème accord de la liste du ministre thaïlandais des transports puisque le Japon, la Chine et la Corée du Sud ont déjà signé un accord du même type.

La France en concurrence avec le Japon, la Chine et la Corée du Sud

Il n’est donc pas certain que la France remporte le contrat et la course ne sera pas facile. Parmi les candidats en lice, le pays du soleil levant reste le principal concurrent. Mais l’hexagone demeure leader dans le domaine ferroviaire et son bilan de sécurité est des plus satisfaisants. Ce qui lui donne un net avantage par rapport à la Chine car la Thaïlande souhaite mettre l’accent sur ce point en particulier.

Selon l’ambassadeur de France en Thaïlande, Thierry Viteau

« Avec ce projet la Thaïlande souhaite jouer un rôle important dans le développement d’Asie du Sud-Est. D’en devenir le centre à long terme ».

Le système de rail thaïlandais sera un système standard, et le train servira non pas seulement au transport de voyageurs mais également à celui du fret (3% sont actuellement transportés par la voie ferroviaire, la norme étant de 10%).

La décision finale interviendra en fin d’année, au début du quatrième trimestre. « La France s’est lancée dans l’aventure. Elle devra maintenir le rythme jusque-là », a déclaré Thierry Viteau.

La Thaïlande prévoit  un système de trains à grande vitesse qui comprendra l’itinéraire Bangkok-Phitsanuloak-Chiang Mai au nord, la route Bangkok Hua-Hin vers le sud et la route Bangkok-Pattaya-Rayong à l’est.

Lire aussi Bangkok relié avec la Chine par un train à grande vitesse – thailande-fr
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Par Virginie Sainsily

Journaliste stagiaire

  • good luck car avec la corruption de très haut niveau et le thai “on sait tout” , on n’a pas fini de pleurer!!!!!
    « Avec ce projet la Thaïlande souhaite jouer un rôle important dans le développement d’Asie du Sud-Est. D’en devenir le centre à long terme ».=yeah yeah douce rêverie, comme toujours au LOS (land of smiles).

  • Très intéressant comme projet et utile ! Merci de nous tenir informer de la suite des événements. Ce serait un très beau symbole déjà et aussi changera le regard sur le pays de manière très positive.