Catégories
Actu

Un policier sanctionné après l’incendie du camp de réfugiés

En Thaïlande, le nombre de victimes dans l’incendie de vendredi dernier dans un camp de réfugiés à la frontière avec le Myanmar s’élève maintenant à 42 personnes.

En Thaïlande, le nombre de victimes dans l’incendie de vendredi dernier dans un camp de réfugiés à la frontière avec le Myanmar s’élève maintenant à 42 personnes.

Le feu s’est déclaré vendredi après-midi dans le camp Ban Mae Surin situé dans la province de Mae Hong Son. Il s’est propagé rapidement et a détruit plus de 400 maisons, un pensionnat, une clinique, un entrepôt, des installations communautaires ainsi que des bureaux du gouvernement et d’organisations humanitaires. Les réfugiés présentant des brûlures graves ont été transportés dans les hôpitaux locaux.

camprefugiebirmanfire
En Thaïlande, le nombre de victimes dans l’incendie de vendredi dernier dans un camp de réfugiés à la frontière avec le Myanmar s’élève maintenant à 42 personnes.

Les autorités thaïes enquêtent sur les causes de l’incendie mais on  appris de srouce offcielle que le commissaire de police de la région de Khun Yuam a été transféré de son poste mardi pour ne pas s’être rendu tout de suite au camp de réfugiés, alors qu’il avait été prévenu dès le début.

Le Pol Col Nitinart Wittayawutthikul a été transféré au bureau de police de Mae Hong Son pendant 30 jours car il n’est pas arrivés dans le camp de réfugiés de Mae Surin à Khun Yuam  immédiatement lorsque l’incendie a éclaté.

Le camp de réfugiés de Ban Mae Surin a été installé en 1992 et accueille quelque 3 500 réfugiés majoritairement originaires de l’Etat de Kayah dans l’est du Myanmar. C’est l’un des neuf camps frontaliers qui hébergent environ 120 000 réfugiés du Myanmar dans I’ouest de la Thaïlande.

Bien que la Thaïlande ne soit pas signataire de la Convention de 1951 relative aux réfugiés, depuis plusieurs décennies, le Gouvernement royal thaïlandais réserve un accueil généreux aux réfugiés et aux demandeurs d’asile. Le pays abrite actuellement quelque 84 900 réfugiés enregistrés et environ 62 000 demandeurs d’asile non enregistrés originaires du Myanmar dans neuf camps situés le long de la frontière avec ce pays.

La Thaïlande a été touchée par les événements au Myanmar voisin, où la situation politique a connu des évolutions sans précédent en 2011 et 2012. Les négociations entre le Gouvernement du Myanmar et les groupes armés ethniques se sont soldées par une série d’accords de cessez-le-feu qui ont ramené un calme relatif dans le sud-est du Myanmar. La cessation des hostilités est importante pour les réfugiés du Myanmar qui se trouvent en Thaïlande : la grande majorité de ceux qui sont enregistrés et vivent dans les camps thaïlandais sont originaires de régions du Myanmar où des cessez-le-feu ont été annoncés. La paix est certes fragile, mais elle a élargi les perspectives de rapatriement librement consenti au Myanmar.

2013 Chiffres HCR prévisionnels pour la Thaïlande
TYPE DE POPULATIONORIGINEJAN 2013DEC 2013
TOTAL DANS LE PAYSNB PERS. ASSISTEES
PAR LE HCR
TOTAL DANS LE PAYSNB PERS. ASSISTEES
PAR LE HCR
Total655 810149 350596 61090 150
RéfugiésMyanmar85 06085 06054 94054 940
Pays divers1 1801 1801 2001 200
Demandeurs d’asileMyanmar11 40011 14010 40010 140
Pays divers860860760760
ApatridesApatrides506 200506 200
Autres pers. rel. de la compétence du HCRMyanmar51 11051 11023 11023

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire