Catégories
Actu

Une enseignante tuée et des enfants attaqués dans le sud du pays

Chonlathee Charoenchol, une enseignante de 51 ans qui surveillait plus de 30 écoliers pendant leur pose déjeuner a été tuée par balle dans l’école Ban Tanyong School dans la province de Narathiwat. Elle est le 158 ème enseignant tué dans le conflit du sud de la Thaïlande depuis 2004.

Chonlathee Charoenchol, une enseignante de 51 ans qui surveillait plus de 30 écoliers pendant leur pose déjeuner a été tuée par balle dans l’école Ban Tanyong School dans la province de Narathiwat. Elle est le 158 ème enseignant tué dans le conflit du sud de la Thaïlande depuis 2004.

L’assassinat s’est déroulé vers 12H20. Quatre hommes sont arrivés à l’école sur deux motos et ont fait irruption dans l’école pour abattre l’enseignante. La police a affirmé qu’un des tireur semblant être un parent d’élève, s’est approché de Charoenchol pour ensuite lui tirer dessus avec un 9mm la touchant de deux balles dans la tête.

Selon le colonel Songwit Noonpakdee, Officier du 11e Régiment d’Infanterie et commandant adjoint du secteur de Narathiwat.

Le problème pour nous sur le terrain est la protection des écoles. C’est très facile de s’attaquer aux enseignants : ils doivent se déplacer tous les jours à heure fixe pour aller au même endroit. Mais cela fait partie de nos missions : préserver la liberté de la population, comme celle de se déplacer ou de recevoir un enseignement

Dans une autre attaque le jour même, deux hommes à moto ont tiré sur un camion transportant sept enfants à la maternelle dans le district de Rueso, a indiqué la police

Terrorisme Islam Thailande
Une femme blessée est évacuée après un attentat à la moto piégée en 2009, dans le sud de la Thaïlande. Photo: AP/Sumeth Pranphet

 

Les meurtriers sont repartis avec la voiture de la victime. Celle-ci fut retrouvée gisant dans son sang près de l’entrée de la cantine, d’après le Bangkok Post. Le chef de la police, le colonel Pakdi Preechacon a déclaré qu’il y avait entre 30 et 40 étudiants au moment des faits. Aucun d’entre eux n’a été blessé.

Suthipong Poonsawat, un soldat de 22 ans, a également été blessé mercredi dans le district de Narathiwats’s Rueso, en se faisant tirer dessus alors qu’il montait à bord d’un camion après s’être arrêté dans un salon de thé selon le Post.

D’après la police, un homme armé a ouvert le feu sur une équipe de sécurité qui escortait les enseignants à leur travail à bord d’un camion. Le tireur s’était caché et a ouvert le feu sur les hommes à l’aide d’un M16, touchant le dernier homme qui montait à bord du camion.

Un article du Washington Post montre que depuis que le début des violences ont éclaté en janvier 2004, les insurgés islamistes ont commencé à cibler les enseignants dans trois provinces frontalières du sud : Yala, Pattani, Narathiwhat et quatre districts de Songkhla. On dénombre désormais plus de 5000 morts et pas moins de 9000 blessés.

Attasit Rattanaklaew, le régulateur provincial de l’éducation, a ordonné immédiatement après ces attaques à Ban Tanyong School et cinq autres écoles du district de fermer pour une durée indéterminée.

Laisser un commentaire