Catégories
Actu

Vague d’attentats dans le sud de la Thaïlande

Le Sud de la Thaïlande a été frappé par plus de 100 incidents violents dans la journée d’hier, ce qui soulève de sérieuses questions sur les mesures de sécurité adoptées récemment par le gouvernement.

Le Sud de la Thaïlande a été frappé par plus de 100 incidents violents dans la journée d’hier, ce qui soulève de sérieuses questions sur les mesures de sécurité adoptées récemment par le gouvernement.

Les  insurgés  ont brulé des drapeaux thaïlandais et planté des drapeaux malaisiens dans de nombreux domaines des quatre provinces du Sud thaïlandais à majorité musulmane, Narathiwat, Yala, Pattani et Songkhla.

Thailande sud attentats
102 incidents ont été recensés dans la même journée dans le sud de la Thaïlande.

Cependant la Malaisie a toujours clairement déclaré qu’elle ne soutenait aucun mouvement séparatiste dans le sud de la Thaïlande

L’agitation  survient au moment du 50e anniversaire de l’indépendance de la Malaisie qui coïncide avec l’anniversaire de la fondation du mouvement séparatiste Bersatu.

Selon le Bangkok Post, des objets suspects ont été trouvés dans de nombreux endroits, certains étant de fausses bombes, mais la plupart étaient des explosifs réels.

A Narathiwat, les démineurs ont pris environ trois heures pour les désamorcer. Six soldats ont été blessés dans des explosions de bombes dans des lieux distincts de la province.

Selon Panitan Wattanayagorn, cité par le Bangkok Post,  politologue de l’Université Chulalongkorn, expert dans les questions de sécurité,

Cette recrudescence d’actes perturbateurs reflète l’échec des autorités à mettre en œuvre des stratégies pour faire face à la violence dans le Sud. Ils sont très bien coordonnés, et il n’est pas facile dans un court laps de temps de mener toutes ces attaques de manière simultanée. Cette situation nous indique qu’il y a de nombreux membres de groupes séparatistes dans l’extrême sud qui sont très actifs.

La coordination et l’ampleur de l’action de vendredi est «extrêmement rare» et apparait comme une réfutation de la gestion gouvernementale du conflit, a déclaré Srisompop Jitpiromsri de Deep South Watch, qui est également professeur à Université Prince of Songkla à Pattani.

Pattani, Yala et Narathiwat ont connu des fusillades presque tous les jours et des attaques à la bombe régulières depuis janvier 2004. Les trois provinces faisaient partie d’un sultanat indépendant musulman, annexée par la Thaïlande en 1909.

L’ insurrection séparatiste  qui dure depuis janvier 2004, a fait  5.206 victimes et 9.137 blessés, selon Deep South Watch, une organisation qui surveille la violence dans la région.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

1 réponse sur « Vague d’attentats dans le sud de la Thaïlande »

Les trois provinces faisaient partie d’un sultanat indépendant musulman, annexée par la Thaïlande en 1909.

Ils n’ont pas été annexées du bon coté.

Laisser un commentaire