Catégories
Actu Bangkok

La Thaïlande fête l’année du Dragon Doré

Cette année la journée du Nouvel An chinois tombe le Janvier 23. Yaowarat, le Chinatown de Bangkok, sera le centre des célébrations dans la capitale. La nouvelle année sera placée sous le signe du Dragon Doré

Ceux qui n’aiment pas les pétards devront éviter de sortir de chez eux le 23 janvier, et pendant le week end qui précède le jour officiel du nouvel an chinois, et surtout ne pas aller dans le quartier de Chinatown, où les célébrations s’annoncent explosives et exceptionnelles car célébrant l’arrivée d’un animal mythique en Chine: le Dragon.

En 2012, les célébrations du Nouvel An chinois auront lieu du 19 au 29 Janvier dans le quartier de Chinatown à Bangkok (Yaowarat) et dans 11 grandes provinces (Chiang Mai, Nakhon Sawan, Suphan Buri, Ratchaburi, Phra Nakhon Si Ayutthaya, Chonburi (Pattaya), Nakhon Ratchasima, Songkhla (Hat Yai), Phuket et Trang).
 Cette année la journée du Nouvel An chinois tombe le 23 janvier. Yaowarat, le Chinatown de Bangkok, sera le centre des célébrations dans la capitale.

La nouvelle année sera aussi placée sous le signe du Dragon Doré et reflètera l’étroite relation entre les peuples thaïlandais et chinois et les 37 ans d’amitié unissant les deux pays. Les nombreuses activités auront pour thème « la culture chinoise et le tourisme ».

Un des faits marquants cette année seront les spectacles spéciaux parrainés par le ministère chinois de la Culture,en provenance de seulement cinq pays. En dehors de la Thaïlande, les quatre autres pays sont l’Australie, le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis.

Yaowarat, un quartier en forme de dragon ?

Certains experts en feng shui, l’art traditionnel chinois de la géomancie, comparent la forme incurvée de Yaowarat Road avec le corps sinueux du dragon. La circulation sur Yaowarat est à sens unique, et de la tête du dragon à la queue, il ya des voitures circulant jour et nuit, comme si elle était un dragon vivant, en mouvement tout le temps.

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande estime qu’au moins 300 000 touristes en provenance de la Chine, Hong Kong, Malaisie et à Singapour, se rendront en Thaïlande pour fêter le Nouvel An chinois. Il est prévu que plus de 200 vols charters supplémentaires pour les touristes chinois, pendant les célébrations du Nouvel An chinois.

Bangkok abrite le quatrième plus grand Chinatown du monde

Le quartier de Chinatown de Bangkok, situé dans le district de Samphanthawong Yaowarat Road, est l’un des plus importants à l’étranger dans le monde des communautés chinoises. Selon www.mostinterestingfacts.com , il se classe comme le quatrième des sept plus grands Chinatown, dans le monde derrière Sydney, New York et San Francisco.

En 2012, la Thaïlande et la Chine vont célébrer le 37e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays le 1er Juillet 1975. Les célébrations du Nouvel An chinois pour marquer l’arrivée de l’Année du Dragon sont prévues pour être d’une particulière intensité car elle coïncident avec trois autres occasions favorables célébrées par le peuple thaïlandais en 2012. Ce sont le 85e anniversaire de Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej, Rama IX, le 80e anniversaire de Sa Majesté la Reine Sirikit, et le 60e anniversaire de Son Altesse Royale le prince héritier Maha Vajiralongkorn.

Les dragons font partie des mythes fondateurs de la civilisation chinoise, étant souvent à l’origine des dynasties. Le cycle des exploits de Yu montre par exemple comment cet empereur mythique organise son empire avec l’aide décisive d’un dragon ailé.

Cette créature fut l’un des symboles utilisés par les empereurs de presque toutes les dynasties chinoises. Cette tradition fut suivie lorsque le dragon se répandit dans les contrées limitrophes. Tous les empereurs de Chine ont régné sous le signe du dragon, et ils étaient même considérés comme « Fils du Dragon » ayant reçu le « mandat du ciel ».

Puissance et agressivité sont les traits dominants des Dragons.

Le dragon est l’un des douze animaux qui apparaît dans l’astrologie chinoise, en rapport avec le calendrier chinois. Il est le cinquième signe du zodiaque chinois et le seul animal imaginaire des douze signes. Chaque animal est associé à une année et à un ensemble de traits de caractère. Selon l’astrologie chinoise, les personnes ayant comme signe le dragon sont considérées comme idéalistes, perfectionnistes, et nées avec l’idée qu’elles sont parfaites et inflexibles. Les dragons sont également agressifs et déterminés ; faire ce qu’ils veulent est une seconde nature chez eux.

Les Dragons sont tenaces, savent exactement ce qu’ils veulent et feront tout pour l’obtenir. Dotés d’un charisme et d’une séduction naturelle, ils peuvent ainsi rester le centre d’attention dans toutes les circonstances.

Les Dragons passent pour être très chanceux dans leurs relations. Amis ou parents sont toujours prêts à écouter ce que le Dragon a à dire, et, lorsqu’il lui arrive de prodiguer des conseils, c’est toujours devant une assemblée attentive.

Le dragon est aussi le signe zodiacal le plus populaire, notamment en Chine où durant les années du dragon il y a une sensible augmentation du taux de naissance, de nombreux parents voulant avoir un enfant de ce signe. Des campagnes publiques d’information cherchent à les en décourager, insistant par exemple sur la concurrence accrue que les élèves dragons rencontreront lors des concours d’entrée au collège, au lycée et à l’université.

Emotionnellement, le Dragon ne digère pas l’échec. Au moindre revers il peut exploser de rage et hurler de colère. Il ruminera amèrement sa défaite, la mine déconfite, les larmes de colère aux coins des yeux, mais ne la reconnaîtra jamais.

Le Dragon n’est intéressé que par le pouvoir, d’autant qu’il est persuadé qu’il lui revient de droit. Il court toujours après le rôle de leader, qui, c’est un fait, lui sied à ravir. Il a l’âme d’un chef et sait d’instinct ce qui doit être fait par-dessus tout.

 

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire