Catégories
A la Une Entreprises

La Thaïlande mise sur le grand écran pour redorer son image

Chaque année, plus de 400 productions étrangères sont tournées en Thaïlande, un pays qui attire un nombre croissant de tournages grâce à la diversité de ses paysages, et à la qualité de ses techniciens et de son infrastructure. Le gouvernement compte aussi sur l’impact médiatique positif que peuvent avoir ces films sur le public afin d’attirer davantage de touristes.

Même si l’année 2010 avait bien commencé avec plus de 110 productions étrangères tournées sur le sol thaïlandais entre janvier et février, les récents évènements survenus a Bangkok entre les « Chemises Rouges » et le gouvernement ont repoussé, ou annulé l’exécution de nombreux tournages. Du coup le gouvernement prépare une série d’exonérations fiscales pour ramener les productions étrangères vers Bangkok.

Récemment, le « Tourism Authority of Thailand » (TAT) a autorisé le tournage du film français « Largo Winch 2 », dont plus de 60% des scènes seront tournées en Thaïlande, dans des lieux comme Chiang Mai ou Pattaya.

Au cours de l’année 2009,  à peu près 500  productions étrangères ont été tournées sur le sol thaïlandais, parmi lesquelles on compte 166 publicités, 37 films et 181 documentaires qui ont rapporté plus de 890 millions de bahts (22 millions d’euros). Les pays qui produisent le plus en Thaïlande sont le Japon, l’Inde et les pays européens. Des films comme « Star Wars Episode III », « Deux Frères », « Alexandre » de Oliver Stone ou « La Plage » ont fait appel aux services du Royaume.

« la Thaïlande est l’un des pays de l’Asie du Sud-est le plus développé au niveau du cinéma et de l’audiovisuel. D’une part le pays offre de formidables lieux de tournages mais aussi tout le matériel performant et moderne que l’on peut trouver en Europe, ainsi que des techniciens performants, le tout avec des prix compétitifs. »

explique Alain Brulfert, directeur de l’agence Reperages Group Thailand

Il est vrai que la diversité  des paysages thaïlandais offre un vaste choix aux producteurs: plages, villes modernes, forêts tropicales, montagnes et régions rocailleuses, tout est ici propice aux tournages de documentaires ou de long métrages de fiction. De nombreux films américains ayant pour trame la guerre du Vietnam ont aussi été tournés en Thaïlande, comme la série des « Rambo », « Voyage au bout de l’enfer » ou « Good Morning Vietnam ».

De Rambo à Largo Winch 2 : un plateau de tournage international

Sous l’égide du ministère du Tourisme, l’agence « Thailand Film Office » a pour mission de promouvoir le pays en tant que lieu de tournage pour les productions étrangères.

Ko Khao Phing Kan
En 1973, c’est le tournage du neuvième James Bond « L’homme au pistolet d’or », tourné en partie sur l’île de Ko Khao Phing Kan, qui fut responsable d’un afflux massif de touristes dans la région. Même si bénéfique pour l’économie, cette vague de visiteurs a aussi endommagé les paysages de l’île, qui est depuis nommée « James Bond Island ».

En plus de faire figurer les paysages de Thaïlande dans les médias étrangers et ainsi inciter les spectateurs à venir visiter le pays, les tournages sont aussi l’opportunité de créer des emplois pour la population ainsi qu’une source de revenus pour le gouvernement. Sur ces cinq dernières années, les productions étrangères ont rapportées plus de six milliards de bahts à la Thaïlande

Récemment, le « Tourism Authority of Thailand » (TAT) a autorisé le tournage du film français « Largo Winch 2 », dont plus de 60% des scènes seront tournées en Thaïlande, avec des scènes à Bangkok, Chiang Mai ou Pattaya. Avec une sortie prévue en février 2011, la TAT compte sur un effet positifs sur la fréquentation des touristes français.

Les autorisations de tournage sont bien plus faciles à obtenir en Thaïlande. Plusieurs studios de post-production offrent également du matériel de montage d’excellente qualité »,

-Alain Brulfert, Reperages Group Thailand.

En 1999, le réalisateur anglais Danny Boyle part en Thailande afin de tourner « La Plage » avec Leonardo Di Caprio dans le rôle principal. Le film, qui raconte l’histoire de routards tentant d’échapper à la civilisation occidentale en s’exilant sur une ile paradisiaque, se tourne sur la plage Maya, dans le parc national de l’île Phi Phi dans la région de Krabi.

Malheureusement, malgré  la grogne de la population locale, l’acheminement du matériel de tournage et une refonte complète du paysage de l’île ont fortement endommagé  la faune et la flore à la fois de l’île elle-même et du récif l’entourant.

Des tournages sous surveillance

Suite à ces incidents et à la colère de certains locaux, les tournages sont maintenant plus sctrictement encadrés pour éviter de nouvelles détériorations.

Un officiel du « Film Board of Thailand » suit  l’intégralité du tournage pour que soit bien respecté le script qui a été déposé au préalable pour l’obtention des autorisations de tournage. Cette présence sert également à surveiller d’éventuelles dégradations sur l’environnement.

Koh Lanta pour qui nous avions effectué des pré-repérages lors de la première émission, a rencontré par la suite des problèmes pour tourner dans un parc national dans le sud de la Thaïlande et a du changer ses plans »

explique Alain Brulfert.

En 2006, les tournages de « Rambo IV » et de « American Gangster » étaient tout deux sous contrôle militaire afin de veiller à ce que les scènes de violences n’endommagent pas l’environnement et les populations locales.

Des exonérations fiscales pour relancer les productions

Les récents évènements survenus à Bangkok entre les « Chemises Rouges » et le gouvernement ont repoussé l’exécution de nombreux tournages. La Thaïlande aurait perdu entre 800 et 900 millions de bahts dû aux annulations de projets.

« Nous avions un projet de documentaire le mois dernier au Myanmar, un long métrage en discussion pour Septembre pour l’une des plus importantes productions en Europe, un reality-show pour une chaine française. Tout est en stand-by! »

déclare Alain Brulfert.

Pour relancer ce marché et inciter les producteurs à venir en Thaïlande, le gouvernement tient à faire oublier la crise politique et est, en ce moment, en train de débattre une loi qui viserait à réduire les taxes sur les productions étrangères.

Ainsi, les acteurs étrangers, d’habitude taxés 10% sur le salaire généré en Thaïlande, se verraient offrir une exemption. Les entreprises de productions  bénéficieront aussi d’une réduction de 20 a 25% sur les taxes a payer. De plus, les sites de tournages appartenant à l’Etat seront gratuits pour une durée de trois ans, comme les parcs nationaux qui coutaient 5000 bahts pour la journée.

Melaine Brou

Productions étrangères filmées en Thaïlande (2003-2009)


DocumentairesPubFilmTV SeriesMusic VideoTotal
2009181166375260496
2008197184284869526
2007229198223242523
2006188201263739494
2005245183211627492
2004207173281122441
200318516218716388

1 réponse sur « La Thaïlande mise sur le grand écran pour redorer son image »

Bonjour,
Est ce que quelqu’un connaît le nom du très bel hôtel où ont été tournées les scènes où Largo Winch se réfugie avec l’héroïne Malunaï et leur enfant, où ils se font ensuite attaquer et où Maluna¨meurt ?
merci !

Laisser un commentaire