Catégories
A la Une Edito

La vie en rose, le plan B de la France

François II marche dans les traces de François I avec un plan B magique pour sortir la France de la crise: le programme est alléchant, et c’est d’ailleurs à peu de chose près le même qu’en 1981: relance de la croissance qui va « créer » des emplois, embauche de fonctionnaires, « plan emploi jeunes », blocage des loyers, taxation des riches etc…

Fantastiques les Français: ils font de nouveau une confiance absolue au parti socialiste pour les sortir de l’impasse. Tout comme François I en 1981, François II en 2012 a remporté les élections présidentielles haut la main, et la majorité absolue aux législatives dans la foulée. Chapeau.

Il est vrai que le programme est alléchant, et c’est d’ailleurs à peu de chose près le même qu’en 1981: relance de la croissance qui va « créer » des emplois, embauche de fonctionnaires, « plan emploi jeunes », blocage des loyers, taxation des riches trop riches etc…

 

Une affiche électorale du Parti Socialiste: François Hollande se situe comme le successeur et l’héritier de François Mitterrand

Géniaux et inspirés les Français: ils ont un plan B à eux tout seuls, alors que le monde entier se prend la tête pour trouver un plan A

Autant de mesures qui ont été un échec total en 1981, provoquant trois dévaluations du franc successives par rapport aux autres devises européennes. Aujourd’hui le franc n’existe plus et on ne peut plus le dévaluer, on s’attend donc a ce que François II sorte de son chapeau un lapin magique pour financer ses promesses: des euro obligations émis par l’ensemble de pays de l’UE par exemple (mais qui serait assez fou pour les acheter..) pour pouvoir continuer à dépenser comme des Grecs et emprunter comme des Allemands.

L’Allemagne payera ?

Ou alors que la BCE rachète avec son compte secret au Bahamas toutes les obligations pourries (dettes grecque, espagnole italienne et bientôt française) qui plombent les banques européennes. Et surtout, surtout,  ne rien changer à nos bonnes vieilles lois et habitudes qui ont si bien fonctionné jusqu’à présent.

L’Allemagne refuse toute mutualisation du risque souverain lié à l’euro et on la comprend quand on voit l’attitude des Français. Elle voit bien le risque de crédit auquel ses contribuables seraient exposées dans le cas d’une plus grande intégration économique, budgétaire et bancaire. Ainsi la probabilité d’un effondrement de la zone euro augmente.

L’Allemagne n’a pas tort: elle est a réformé de fond en comble son système de protection sociale et ses lois sur le travail et le chômage. En France toutes nos lois en la matières datent de 1975 et 1982… Elles ont introduit une rigidité et des coûts excessifs sur le marché du travail qui pénalisent lourdement les nouveaux entrants, en particulier les jeunes.

En revanche ceux qui ont déjà un travail (ou un logement, la logique est identique sur le marché hyper réglementé du logement) sont mieux protégés.

C’est la France à trois ou quatre vitesses, une lutte des classes qui ne dit pas son nom entre les employés-logés-crédités à vie et la populace qui galère d’emplois jeunes, intérim, CDD et temps partiel à vie. Ils coûtent trop cher pour trouver un travail, même peu qualifié, car il faut financer les emplois et la protection des autres.

La planche à billets ne marche plus

En comparaison avec la crise de 2008 et 2009 (dite des sub-prime), les décideurs ont épuisé une grande partie de leurs cartouches (ou plus cyniquement il ne leur reste plus de lapin à tirer de leur chapeau). La marge de manœuvre en matière de politique monétaire est limitée par des taux d’intérêt proches de zéro, et des phases répétées de relâchement monétaire.

Les déficits budgétaires et des dettes publiques insoutenables réduisent à néant la possibilité d’un recours supplémentaire à la stimulation budgétaire. Ce n’est pas que la planche à billet ne marche plus, c’est qu’il n’y a plus de papier pour imprimer les billets….

François II fonce joyeusement dans le mur, et une fois que le lapin magique aura vécu, il n’aura plus qu’à tirer son chapeau et trouver un responsable pour son échec: les marché financiers, le riches qui ne payent pas assez d’impôts, les Allemands qui ne sont pas sympas, le dollar, le pétrole et les multinationales et les vilains expatriés qui partent en Thaïlande rien que pour pas payer d’impôt.

Qu’est il arrivé aux Français ? Ils ont inventé la Révolution contre les privilèges et la taille et maintenant ils votent pour plus de privilèges pour ceux qui en ont déjà et plus de taille. Car à la fin ce sont toujours les mêmes qui payent les obsèques du lapin magique: un petit coup de CSG et un petit coup de TVA en plus, une petite ligne en plus sur la fiche de paye quand on à la chance d’en avoir une.

Ça ne se voit pas et ça remplit les caisses de l’État, jusqu’aux prochaines élections.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

16 réponses sur « La vie en rose, le plan B de la France »

Gagne t-on sa vie à écrire de telles inepties vraiment simplistes (c’est comme les propos FN ; on tape sur tout et son contraire , comme ça on a toujours raison )
Moi je propose que certains journaleux trouvent un véritable job en dehors de leurs articles .
***
Vive la délocalisation en Thaïlande pour payer moins d’impôts , et achetons une jolie villa construite par des esclaves birmans !

***
je partage les propos de Guignard
***
Lire des articles documentés sur la Thaïlande seraient les bienvenus

Qu’est il arrivé aux Français ?
Oh ! C’est bien simple ! Leur démocratie leur échappe.
Car, entendons-nous bien : ce ne sont pas les Français qui votent les augmentations d’impôts et de charges diverses, mais les gouvernants. Les gouvernés, eux, n’ont pas leur mot à dire. Juste pour les élections présidentielles et du parlement. C’est-à-dire les mêmes bonhommes depuis 30 ans, avec les mêmes habitudes depuis 30 ans. Et les mêmes solutions aux crises…
Mais la démocratie ne doit pas se limiter à élire des représentants d’un parlement autocrate qui se mêle de tout, légifère sur tout, quitte à être à la fois juge et partie.
En dehors de ça : quasiment jamais de référendum (seulement au bon vouloir du Président, c’est dire s’il le veut !). Des votations ? Ça n’existe même pas !
Et pour que le visage politique change, il faudrait que les petits partis puissent être représentés au parlement sans avoir besoin de s’allier à de gros partis (et donc de s’aligner si la politique de l’alliance).
Parce que la proportionnelle n’existe pas non plus.
C’est pourquoi nous avons toujours les mêmes qui sont toujours à la même place.
Mais, comme vous dites si bien : les Français ont inventé la Révolution.
Un jour, bientôt peut-être, cela leur reviendra en mémoire…

Je vais m’attirer les foudres de la plupart des Français, mais c’est un peu une évidence que bien des problèmes se multiplient et vont encore se multiplier dans l’hexagone et l’Europe. Chez nous en Suisse aussi d’ailleurs. (Eh oui, il y en a aussi des Suisses qui râlent) Et cela n’est pas la faute aux partis politiques, mais bien aux citoyens du pays que la faute incombe. Chacun veut acheter à moindre coût, donc on demande aux chinois et autre peuple corvéable à merci de le faire. Ce qui donne encore plus de bénéfice aux entreprises qui s’y installent et plus de chômeurs aux pays concernés et aux citoyens qui eux veulent tout tout de suite et le moins cher possible. Et là, nous agissons tous, moi y compris comme des irresponsables. Alors arrêtons d’accuser les dirigeants politiques qui comme la plupart d’entre nous adorent gagner beaucoup d’argent et le plus facilement possible. Nous nous comportons exactement de la même manière, mais à plus petite échelle.
Et une fois essayons, je dis bien essayons de trouver ensemble une solution, mais peut-être que c’est là qu’il n’y a pas de solution.
Je ne veux donner de leçon et de solution à personne. Par contre, je serais ravis que quelqu’un m’aide déjà à trouver une partie de la solution contre l’égoïsme humain. Car je pense que c’est là, dans notre façon d’agir et de penser que ça ne tourne pas bien rond. Et je me répète, arrêtons de toujours voir chez les autres ce qu’ils font de faux.

bonjour,
je ne lis pas Thailande fr pour avoir droit à un commentaire sur la politique française. il y a tellement d’articles à publier sur ce site en parlant de la Thailande sans avoir le besoin de lire un avis partisan et pourquoi pas un autre de l’autre bord pour contrebalancer. je demande que le soit disant journaliste soit neutre et impartial comme une dépêche AFP, ce serai plus intéressant.

Si c’est pour reprendre la dépêche AFP, autant aller directement sur le site AFP…
Il est bien, de temps en temps, d’avoir des avis extérieurs, depuis un monde extérieur.
En France, on n’entend tellement dire que tout est merveilleux, que rien ne vaut mieux que le système français et son exception culturelle, qu’on finit par oublier qu’il y a un autre monde ailleurs, qui avance, à vive allure.

Un article qui dès ses premières ligne sort sans gêne de toute neutralité. Qui n’a donc pas plus d’intérêt qu’un pamphlet.
Nous sommes en démocratie, et celle-ci assure une alternance des méthodes, des idées, des politiques. Les agences de notations recommandent toutes une politique de croissance, et ce ne sont pas les seules.

L’auteur de cet article oublie je crois de zoomer sur les spécificité allemandes, croissance de la population, prix des loyers… etc et semble omettre de proposer des solutions.

Que suggère t’il dans le fond qu’il n’ait deja ete fait en Grece … et dont on voit le résultat ? Rien.

A vite oublier.

Eh bien moi ca me plait bien ce genre d’articles, et en tant qu’expat loin d’hexagone, je suis (du verbe suivre) ainsi les peripeties et couacs d’une contree que j’ai fui, ecoeure par son systeme qui aujourd’hui bat de l’aile et plonge ses congeneres dans d’amers lendemains sans lumiere…

Cette mode que vous colorisez de rose mourra telle une mode remplacee par une autre !!!

apres les trente glorieuses nous voici dans les soixante avilissantes, les soixante humiliantes, les soixante ignominieuses…

et quand je dis soixante, ca met la barre de salut vers 2035… si ca se trouve, nous sommes dans le centenaire de l’infame !!!

enfin, quand je dis nous hein !!! c’est histoire de conter, car de mon cote en thailande, chaque jour qui se leve est un sourire a la vie…

@nontanov ,lorsque vous dites que la majorité des Français a choisi F.Hollande,c’est faux.Ceux qui ont vote blanc,plus de deux millions n’étaient pas pour Hollande ,et cela représente entre 5 & 6 % des votants .Lorsque l’on a eu 51,6% ,si l’on enlève 5%,il ne reste plus que 46,6% voila c’est le pourcentage de votants qui ont approuve son programme.

Votre article est bien jolie mais c’est malheuresement tout, la grande majorité de vos propos détournent la réalité et il serait trop long de vous corriger. Vos raccourcis de jugement très inopportun et à mon goût innaproprié sur un site généraliste à propos de la Thaïlande ! Un journaliste doit avoir un peu de recul et éviter les anachronismes : François Mitterrand et François Hollande n’ont en commun que leur prénom et le fait d’être socialiste, le contexte, leur formation, la majorité politique, la crise actuelle, leurs formation et leurs parcours différent grandement alors avant d’impacter le bilan de Mitterrand au projet de Hollande, il serait peut être mieux de laisse le nouveau Président faire ses preuves, non ?

Merci pour un article qui va à contre-courant de la mode rose actuelle!Heureusement que la réalité(la France est au bord de la faiLlite)remettra notre Empereur François II à sa place:obéir à l’Allemagne!

Le non remplacement de 1 fonctionnaire sur 2 était décrié par les socialos,
et maintenant, une fois qu’ils ont les cartes,
c’est 2 fonctionnaires sur 3 qui ne seront pas remplacés (sauf 2-3 ministères bien protégés)
donc là, les français l’ont eu bien profond…

Des régions entières qui ont voté PS pour plus de profs,
et au final, même pas 1 de plus,
2ème « sodomitude »…

Encore!!! Mais il tourne en boucle Languepin. C’est une obsession de traiter les Français d’abrutis en permanence. Ce genre d’article n’a pas sa place dans un site sur la Thailande. Quel rapport avec le sujet ? Languepin radote en plus, il doit être proche de l’age de la retraite: on l’attend avec impatience, ca fera de la place pour ds article plus interssants

Bonjour,
En 1981,j’étais Génération Mitterrand que de déception;
En 2012 je suis d’accord avec ce commentaire.

Cher Monsieur,

Quelle amertume dans vos propos ? Dommage que la majorité des français ne partage pas votre point de vue !!! Mais vous êtes sans doute un très brillant journaliste avec une superbe boule de cristal.

Laisser un commentaire