Catégories
A la Une Edito

Il faut faire payer les riches (en France, seulement)

Quel rapport avec la Thaïlande ? Aucun bien entendu. Ici les riches sont très riches, trop riches pour certains. Ils n’ont jamais quitté leur pays d’origine: les grandes familles thaïlandaises ont crée et géré leur empire en Thaïlande, créeant des millions d’emplois. En Thaïlande, les riches ne sont jamais partis à Singapour ou Hong Kong pour ne pas se faire plumer… (Photo by Manit Sriwanichpoom, 9 days in Thailand)

Ce qu’il y a de bien avec la gauche en France, c’est qu’on n’est jamais pris au dépourvu. On se sent tout de suite chez soi et en terrain connu, en confiance quoi, pas dérangé dans nos petites habitudes. Avec la proposition de Hollande pour taxer les hauts revenus (ne pas dire riche, ça fait communiste attardé) à 75% par exemple, je me sens rajeunir, comme au temps du Programme Commun (1972) avec Georges Marchais.

On a beaucoup ironisé sur Georges Marchais, mais personnellement je lui rends hommage : c’est un homme politique qui a très bien dirigé son Parti (à l’époque on disait le Parti sans adjectif, pour le Parti Communiste, avec une nuance de respect et de crainte) qui est d’ailleurs resté longtemps le premier parti de France avec plus de 20% de suffrages à chaque élections législatives. En d’autres termes, il a su se mettre au niveau de son électorat, ce qui est la moindre des choses pour un homme politique.

Enfin un impôt patriotique: taxer les riches à 75%

Hollande aussi d’ailleurs, puisqu’il a ajouté que son projet de taxer les riches à 75% c’était un impôt « patriotique ». Avec Hollande on a quand même une petite surprise : le patriotico socialiste. Heureusement qu’il n’a pas dit que c’était un impôt nationaliste….

Georges Marchais "Il faut faire payer les riches"
Hollande: peut mieux faire. A copié sur son voisin de gauche. Georges Marchais "Il faut faire payer les riches"

J’aimais beaucoup Georges Marchais, d’abord parce qu’il me faisait rire, ce qui n’était pas le cas des autres hommes politiques, qui racontaient souvent des choses beaucoup trop sérieuses et ennuyeuses.

Lui au moins,son programme était simple et frappé au coin du bon sens : il faut faire payer les riches.

D’un coté il y a des gens trop riches, et de l’autre des gens trop pauvres : il suffit de prendre d’un coté pour distribuer de l’autre. Même un enfant de 5 ans peut comprendre ça, et ceux qui disent que ça ne servira à rien, ce sont les riches évidemment.CQFD.

Réveille toi François: le riche à taxer est parti en Suisse depuis longtemps

Mais est ce qu’il en reste encore beaucoup des riches à faire payer en France ? Faudrait voir à voir. Depuis la création de l’IGF en 1981 (l’impôt sur les grosses fortunes, devenu ensuite l’ISF de solidarité sur la fortune, c’est plus mieux d’être solidaire que d’être gros et riche) il en part entre 300 et 500 par an. En 2012, tondre les riches pour nourrir nos 3 millions de chômeurs et nos 2 millions de RSA’istes (le RMI c’était plus pratique pour les néologismes) ça fait un peu léger comme programme.

Il reste bien quelques rombières aux fraises sous tutelle de tapettes mondaines, mais ça fait pas bézef. Ceux qui ont encore toute leur tête ont déguerpi depuis longtemps.

Taxer les riches ? Trop tard apparement
Taxer les riches ? Trop tard apparemment. Après avoir été grosses (IGF 1981) et solidaires (ISF en 1988), les fortunes françaises sont en Suisse. Graphique: La Tribune (RIP)

C’est que le riche à tondre se fait de plus en plus rare dans notre Gaule bien aimée: sur les 300 Suisses les plus riches répertoriés par le magazine Bilan, il sont 44 Français, soit 12%. Un chiffre qui reflète très partiellement l’exil fiscal des Français car il ne prend en compte que les fortunes de plus de 100 millions de francs (suisses, soit 81 millions d’euros tout de même), et exclut par conséquent les « petits » patrimoines.

Il y a 10 ans, il n’y avait que 17 familles françaises dans le classement des Suisses le plus riches, mais aujourd’hui, les Français sont la 3e communauté expatriée présente en Suisse. Coricococouac.

 « Comme en 1981, la crainte de l’élection d’un président de gauche en France qui va devoir accroître la pression fiscale sur les plus riches pour satisfaire son électorat, incite nombre de Français à organiser leur sortie de France avant même l’élection »,

affirme, le rédacteur en chef du magazine Bilan, Stéphane Benoît-Godet.

Lire aussi 12% des plus grosses fortunes de Suisse viennent de France – thailande-fr.com

Conclusion: la proposition de Hollande, c’est de la gnognotte, de la demi mesure : il faut prendre 100% aux riches et tout de suite encore, avant que les quelques gros riches attardés qui restent encore en France se cassent avec leurs malles pleines de lingots. Une fois qu’on les aura coxé, on pourra s’payer à l’aise les 39 heures payées 35 et « créer des zemplois » autres trucs qui marchent trop bien depuis 30 ans.

En Thaïlande, il y a encore des riches trop riches: un vrai scandale

Quel rapport avec la Thaïlande ? Aucun bien entendu. Ici les riches sont très riches, trop riches pour certains. Ils n’ont jamais quitté la Thaïlande : les grandes familles thaïlandaises (le groupe Central, Bangkok Bank, Siam Cement etc…) ont crée et géré leur empire en Thaïlande, créant des millions d’emplois, et elles sont toujours là.

En Thaïlande, les salauds de riches ne sont jamais partis à Singapour ou Hong Kong pour ne pas se faire plumer par des hommes politiques fonctionnarisés et incompétents. Des énarques qui sortent tous du même moule, et qui n’ont jamais mis les pieds dans une usine autrement que pour faire une photo avec  leur attaché de presse.

Les PME thaïlandaise sont aussi nombreuses et prospères : résultat, un taux de chômage proche de 0,1% au lieu d’une économie enterrée  vivante par  les impôts et cotisations sociales. Heureusement que Steve Jobs n’est pas né en France, sinon Apple ne serait jamais sorti de son garage pour devenir une multinationale: il aurait été bouffé par les URSSAF comme tout le monde.

La France: globalement positif

Que pense t’on de la France quand on est expatrié en Thaïlande ? C’est « globalement positif ». Merci encore Georges Marchais pour la formule, car c’est ce qu’il répondait à chaque fois qu’ on lui demandait son avis à propos de l’Union Soviétique ou de la RDA (République Démocratique d’Allemagne, par opposition à la RFA capitaliste, donc pas vraiment démocratique pour de vrai).

Tiens j’ai encore une bonne idée pour Hollande : changer le nom de la France pour « République Démocratique de France », ça nous rappellera le bon vieux temps, quand les socialistes parlaient de Karl Marx au lieu de parler du Carlton.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

9 réponses sur « Il faut faire payer les riches (en France, seulement) »

Whaooo!
je découvre THAILANDER et aussi une caricature de journaliste O.LANGUEPIN

plus rien à dire !!!fuyons

Désolé, je me dois de réagir, car je ne comprends pas le lien entre la Thaïlande et la propagande véhiculée qui m’apparaît comme un règlement de compte purement français.

Seb, je pense que l’idée est de comparer deux systèmes opposé: le francais avec un état hyper interventionniste et le thailandais plus libéral.
Il y a aussi l’obssession de taxer la richesse en France, alors que les thailandais pensent plutot d’abord à travailler et s’enrichir eux memes. Sinon en effet la Thailande n’a rien à voir en particulier dans ce débat. C’est sans doute juste que l’auteur doit probablement y habité

Répartition du travail, répartition des richesses. La France est un gros gâteau où à force de répartir les parts, il n’y en a plus. Le travaille crée le travail et la richesse créé la richesse. Ce que Hollande et les socialistes ne disent pas c’est que les parts sont les hameçons aux biens pensant dans le jeu de la démocratie. Les riches ne sont que le sucre sur le gateaux, par contre il faudra le boulanger (vilain entrepreneur de pme, artisans et classe moyenne) pour refaire le gâteau.

Ce qui est marrant avec les promesses et le socialisme, c’est qu’il y a toujours des bien pensant pour y croire, généralement quelque filou profitant de la gentillesse d’un systéme qui en a mené tant à leurs pertes, faire qu’il n’y ai plus de riches pour qu’il y ai que des pauvres. D’ailleurs comme disait Max il faut passer par le socialisme pour arriver au communisme.

D’un coté pour reprendre l’article, Georges Marchais avait au moins quelques convictions et une certaine cohérence, qui sont passé de l’hémisphère gauche à droite comme ses 20% à ses 2%.

Les socialistes sont gros pour toucher les trés riches, il les ont déjà fait fuir. Il faut faire payer les classes moyennes c’est ça la révolution socialiste. Heureusement qu’il nous restera après ça les téléfilms de Pierre Arditi.

Pour finir rappelons nous que pour Hollande un riche, est un foyer de plus de 4000€ par mois. Ne vous inquietez pas camarade, le socialisme est un mouvement progressiste visant à favoriser le salariat, le précariat et le monopole des grands groupes, qui à tuer le travail en le taxant et à favorisant le capital et l’oisivite . Ne prenez pas de risque, travailler, consommer, payer. Il y aura toujours un boulanger pour vous payer votre chômage en Thaïlande.

Quelle caricature où l’on amamlgame la sociale démocratie au communisme et son grand soir révolutionnaire! Bientôt la France sera à l’image de la Corée du nord , à vous entendre!
Rappelons que la France est dirigée depuis 10 ans par des gouvernements de droite, que le seul Sarkozy a augmenté notre dette de 600 milliards d’euros, que notre déficit budgétaire a fait un bond de 10 pts(85% du PIB), que la croisance est au point mort, que notre déficit commercial est passé de39milliards en 2007 à 75 milliards fin 2011, que le chômage a explosé(+1 million en 5 ans) etc…
En outre, la fondation Terra Nova vient de publier une étude démontrant que 84 milliards d’euros ont été distribués prioritairement aux ménages les plus aisés et aux entreprises soit +4points du PIB…ces 5 dernières années… Je n’ai pas encore entendu quelqu’un contester ces chiffres.

Pierre Arditi assez representatif du socialisme d aujourd hui. J aurais pu citer un autre acteur de second plan qui se doit de dire qu il est socialiste à chaque fois qu il passe sur le sevice public mais c est lui qui m est venu à l esprit.

Concernant l étude, terra nova c une officine du partie socialiste pas très objectif. Mais j accorde que Sarkozy a aussi creuser le déficit et à pas mal d égard c un social démocrate à l image d’un Tony Blair.
Il va donc falloir penser à un(e) troisième homme et sortir d un système finalement assez similaire.

J’approuve totalement les commentaires de Jean-paul Cohadier et Claude Vedovini !
J’ajouterais que certains riches (intelligents), notamment américains, estiment qu’ils pourraient être plus imposés au regard de leur fortune et des besoins régaliens des états et de l’état fédéral. Qui plus est les impôts sur les successions ne sont pas jugés, aux USA, aussi injustes qu’en France : cela participe du fait qu’on estime que les enfants doivent aussi faire leurs preuves, et ne pas se comporter en héritiers/rentiers arrogants…
La justice c’est aussi moraliser un peu ce monde : je connais de nombreux thaïs de condition très très modeste dont l’intelligence et le courage au labeur font que je pense réellement que leurs capacités sont au moins au niveau de celles de très riches français qui ont eu la chance, eux, de seulement naître dans la bonne famille, dans le bon pays et au bon moment !

Laisser un commentaire