Longtemps annoncé et toujours reporté, le visa destiné aux « travailleurs nomades » qui souhaitent travailler à distance depuis la Thaïlande est disponible depuis le 1er septembre 2022.

Première limite : il ne s’agit pas en fait d’un visa de 10 ans, mais d’un visa de 5 ans renouvelable une fois. Autrement dit, au bout de cinq ans vous devrez à nouveau soumettre tous les justificatifs nécessaires pour obtenir votre prolongation de cinq années.

Deuxième limite : les ressources. Il ne s’agit pas d’importer en Thaïlande n’importe quel travailleur nomade ! Les conditions de ressources (gagner au moins 80 000 dollars, ou équivalent en une autre devise par an, soit environ 6500 euros par mois) font que ce visa sera hors de portée d’un grand nombre de travailleur à distance.

Troisième limite : les salaires pris en compte pour le calcul des ressources doivent être versés par une entreprise privée en activité depuis au moins trois ans avec un chiffre d’affaires combiné d’au moins 150 millions USD au cours des trois dernières années.

A moins d’être salarié à plein temps dans une grande entreprise, voilà un justificatif qui risque d’être assez compliqué à obtenir pour la plupart des « digital nomads » qui travaillent à distance, et ont souvent plusieurs employeurs.

Les conditions d’obtention du visa « Long Term Resident »

Visa LTR « work from Thailand »
Qui ? Travailleurs à distance qui travaillent en Thaïlande pour un employeur étranger
Ressources et revenus. Revenu personnel en moyenne d’au moins 80 000 USD / an au cours des 2 dernières années ou d’au moins 40 000 USD / an au cours des 2 dernières années si le demandeur est titulaire d’une maîtrise ou plus, possède une propriété intellectuelle ou ont reçu un financement de série A dans une entreprise d’au moins 1 million USD.
Assurances. Une police d’assurance maladie couvrant les frais médicaux en Thaïlande d’au moins 50 000 USD avec une période de couverture restante d’au moins 10 mois au moment de la délivrance de l’avenant de qualification de visa, ou des droits de sécurité sociale qui couvrent les frais médicaux en Thaïlande, ou des dépôts sur des comptes en Thaïlande ou à l’étranger d’au moins 100 000 USD, qui sont détenus depuis au moins douze mois.
Expérience. Au moins 5 ans d’expérience de travail dans un domaine pertinent pour l’emploi actuel au cours des 10 dernières années
Employeur. L’employeur actuel doit avoir l’une des caractéristiques suivantes
– Une société cotée en bourse dans n’importe quel pays.
– Une société privée qui est en activité depuis au moins 3 ans et dont le chiffre d’affaires total combiné s’est élevé à plus de 150 millions de dollars (ou équivalent) au cours des 3 dernières années.

Rédaction Bangkok

Rédaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est située à Bangkok et est constituée de journalistes pigistes et de stagiaires

4 replies on “Le visa de 10 ans pour les « travailleurs nomades » et ses limites”

  1. J’en connais qui pratiquent le télé travail ( traducteur films ) depuis des lustres et qui ne se souci pas de ce type de visa ou de work permit . Je précises salaires déclarés en France

    1. C’est sûr mais un vrai visa c’est quand même mieux que les visas run

    2. Bonjour, comment font ils car je souhaite faire des activités et y rester la bas et revenir en France. Ma femme est s originaire de Thaïlande mais ne peut pas être garant. Mérci

      1. Tout ce passes par internet je n’en sais pas plus . Il me semble que sa ne soit pas légal sans permis de travail .

Comments are closed.