Catégories
Expatriation Visas

Bienvenue en Thaïlande !

Fabien Keller est un entrepreneur français basé à Bangkok. Voici le récit de son retour en Thaïlande, depuis son hôtel où il est en quarantaine.

Pouvoir rentrer en Thaïlande n’allait pas être facile. Je le savais quand j’ai quitté Bangkok pour la France au mois de mai. Nous sommes le 28 juillet et je suis arrivé en Thaïlande il y a 10 jours.

Je viens de passer ma neuvième nuit en quarantaine. Je voulais partager mon expérience. Une expérience assez particulière, car les sorties en dehors de la chambre sont très limitées et très surveillées, même si le personnel est très pro et très poli.

Une quarantaine assez stricte

En gros j’ai droit à une heure de sortie par jour à l’étage de la piscine avec des conditions à respecter : la baignade est interdite par exemple, donc aujourd’hui j’ai fait 50 fois le tour de la piscine…. À pied.

Il y a aussi une salle de sport (accès limité à deux personnes) mais comme on est obligé de garder le masque et qu’il n’y a pas de clim, ça devient vite pénible de faire de l’exercice.

Pour avoir le droit de fumer une cigarette, je dois envoyer un message au personnel de l’hôtel. Ensuite deux personnes en combinaison de protection viennent me chercher dans ma chambre et m’accompagnent jusqu’au coin fumeur à coté de la piscine.

Ensuite ils me raccompagnent jusqu’à ma chambre : la surveillance est assez stricte, et je dois garder mon masque pendant tous les déplacements.

La Thaïlande veut limiter le nombre d’étrangers

Un point important à souligner est que la Thaïlande en ce moment veut limiter au maximum le nombre d’étrangers autorisés à rentrer pendant cette période compliquée.

Aucune critique négative à ce sujet quand on voit à quel point beaucoup d’autres pays dans le monde ont mal tourné avec le Covid-19.

Mais il est important de comprendre que les conditions individuelles de retour sont assez dures.

Qui suis je? Je suis un entrepreneur basé à Bangkok. Je n’ai pas de statut ni de privilèges spéciaux. J’ai dû retourner en France pour m’occuper de ma startup (Fatster app).

Pour votre information je suis titulaire d’un Smart Visa S (nouveau visa pour entreprises innovantes / investissement).

Mon visa était expiré avant mon départ pour la France mais j’ai pu profiter de l’extension de visa (touriste) jusqu’à fin mai: je n’ai pas eu à payer d’amende pour dépassement de séjour (overstay).

Je suis donc arrivé en France avec un visa expiré. Pour les professionnels, la toute première condition est d’avoir un permis de travail en cours de validité avant de retourner en Thaïlande.

En fait, c’est l’une des nombreuses conditions. Dans cette période compliquée, l’ambassade de Thaïlande n’est pas censée renouveler les visas SAUF en cas de conditions très particulières.

C’était mon cas. Mes échanges avec le consulaire, l’ambassade de Thaïlande à Paris, le Board of Investment (FR / TH) ont commencé peu après le 10 juin.

J’ai dû rédiger une lettre de motivation justifiant mon retour en Thaïlande afin de pouvoir demander un renouvellement de visa.

J’ai pu recevoir mon VISA 24h avant mon vol (jeudi 16 juillet). L’ambassade devait recevoir l’approbation du BOI et du ministère des Affaires étrangères avant de le renouveler.

VOULEZ-VOUS REVENIR EN THAÏLANDE? VOICI LA LISTE DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES QUE VOUS DEVEZ PRESENTER

  • Certificat de permis de travail valide
  • Test de non-Covid (analyse du laboratoire moins de 72h avant le départ). En France, cela s’appelle un test de CPR.
  • Certificat Fit-to-Fly, en anglais
  • Le certificat d’un médecin certifiant que les tests Covid sont négatifs moins de 72 heures avant le départ. Pour les Français, veuillez noter que le certificat doit être rédigé en anglais.
  • Certificat d’entrée (CoE) délivré par le ministère des Affaires étrangères ou l’ambassade de Thaïlande dans votre pays. Renseignez-vous directement auprès de votre ambassade.
  • Confirmation de la réservation de l’hôtel pour la quarantaine (ASQ). L’hôtel ne peut pas être choisi au hasard. Vous pouvez trouver une liste des établissements autorisés ici.
Procédure d’entrée en Thaïlande

Assurance Médicale à hauteur de 100 000 dollars minimum couvrant le COVID-19 pendant toute la durée du séjour.

Ne perdez pas de temps avec votre assurance de carte de crédit, elle sera probablement notoirement insuffisante.

Pour info, j’ai contacté mon assurance Visa Infinite de la Société Générale, ils m’ont dit qu’ils ne couvraient pas le Covid-19. J’ai contacté l’assurance auprès de la N26 Bank : même résultat.

J’ai contacté la CFE (Caisse des Français de l’étranger), les documents fournis ne correspondaient PAS à la demande.

La meilleure option que j’ai trouvé est de contacter une assurance privée (MSH International Insurance). Ils couvrent le COVID19 et jusqu’à 250K EUR.

Les dépenses à prévoir

  • Permis de travail valide = 350 euros
  • Certificat Non Covid (Analyse du laboratoire moins de 72h avant le départ). En France, cela s’appelle un test de RCP. = GRATUIT (nous avons un système de santé génial).
  • Certificat Fit-to-Fly, en anglais. = 25 euros (consultation médicale) Certificat du médecin attestant que les tests Covid sont négatifs. = 25 euros (consultation médicale)
  • Certificat d’entrée (CoE) = GRATUIT
  • Confirmation d’hôtel (ASQ) = 1300 euros. Mais vous avez en fait beaucoup d’autres choix. Les prix varient de 32000 THB à 150000 THB pour 14 jours.
  • Couverture d’assurance contre le COVID19 = 300 euros pour une période de 6 mois.
  • Quelques billets de train entre mon domicile et les hôtels de Paris = 400 euros

!! IMPORTANT !! Le billet d’avion.

J’ai d’abord réservé un billet d’avion sur la compagnie Lufthansa. Et je me suis littéralement fait avoir : l’ambassade m’avait averti un peu tard que s’agissant d’un vol commercial, il pouvait être annulé à tout moment par le gouvernement thaïlandais.

J’ai appelé la compagnie pour leur demander si l’avion décollerait, la réponse a été «nous ne savons pas, beaucoup d’entre eux sont annulés».

L’ambassade de Thaïlande à Paris m’a alors proposé un vol de rapatriement via KLM.

Ce vol n’a PAS été affiché sur le site Web de l’entreprise et l’ambassade n’a le droit d’en communiquer que si vous êtes sur la liste d’attente. J’ai payé environ 1 100 euros pour deux billets. Celui sur Lufthansa devrait être réutilisable plus tard.

L’avantage des vols de rapatriement est la probabilité qu’ils décolleront sûrement par rapport aux vols commerciaux, qui eux en revanche peuvent être annulés à tout moment.

Gardez à l’esprit que vous devrez peut-être refaire TOUS les tests médicaux pour s’adapter au délai de 72 heures précédant votre départ.

Les délais

Les délais concernant le certificat d’entrée (CoE) sont assez variables mais cela prend 3 semaines pour l’ambassade de Thaïlande en France. Je pense que cela peut varier d’un pays à l’autre. Le mieux est de contacter vos ambassades respectives.

Je tiens à souligner que l’ambassade de Thaïlande en France a été super dynamique. Leur réactivité était plus qu’impressionnante. Cependant, ils sont débordés et veulent que les demandes soient efficaces. Préparez donc autant de documents que possible à l’avance.

Arrivée à l’hôtel

J’ai choisi l’hôtel Royal Benja situé sur Sukhumvit soi 5. Il m’a coûté 45 000 THB pour 14 jours. En fait, c’est 15 jours et 1 minute.

J’ai été accueilli avec trois tests médicaux: test de tension, test de Covid avec prélèvement dans le nez et la gorge. Mes chaussures ont été enlevées et on m’a donné des tongs et une carte médicale de patient d’un hôpital partenaire.

Ah oui, et vous êtes suivi depuis le moment où vous descendez de l’avion jusqu’à votre arrivée à l’hôtel. Si vous pensez que vous pouvez échapper à la quarantaine, eh bien, vous ne pouvez pas.

La nourriture est incluse dans les 45 000 THB, trois fois par jour mais je n’ai pas le droit de commander de la nourriture à l’extérieur.

Un peu surprenant, mais c’est pas grave, j’irai aller manger une côte de bœuf chez mes amis au restaurant Cocotte à Bangkok après la quarantaine obligatoire.

Bonne chance à tous! Et au fait, si vous êtes en surpoids et que vous voulez trouver un copain avec qui perdre du poids, n’hésitez pas à téléchargez notre application Fatster

Application mobile Fatster pour iOS: bit.ly/fatster

Android: bit.ly/fatster_a

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Merci pour ce témoignage et vos conseils précieux. Je suis rentré de Phucket le 30 juin et j’espère repartir rejoindre mon voilier fin septembre prochain….

  • He ben, moi qui veux me marier la bas avec ma Teerak et monter une entreprise familiale vers Suphanburi … on va attendre l’année prochaine. Pas le choix, merci Fabien pour ces infos et bon courage.

  • Encore merci pour toutes ses informations et explications, cela a le mérite d’être clair ….. on entends souvent tout et n’importe quoi, rien de tel que ce qui est vécu …., bonne fin de quatorzaine :))

  • « En France, cela s’appelle un test de RCP. = GRATUIT (nous avons un système de santé génial). » Les étrangers sans-papiers et migrants clandestins le reconnaissent également…

  • Bonjour, quelle galère. Je sais pas si en tant que touriste on pourra revenir un jour et si cest pour subir un tel traitement je préfère rester chez moi

  • Merci , trop aléatoire pour moi ,et trop cher . Je n ai même pas pu assister a la crémation de mon Fils en France ! Selon John Hopkins qui fait référence selon nos médias , la Thaïlande est passée numéro 1 au Monde dans la gestion de la Covid 19 (28/07) La France a une remarquable 137eme place , même le Brésil est devant nous.

  • Il y a 23 ans j’ai eu le même parcours que vous puisque j’avais une entreprise de gestion de données à BKK. Le seul problème que je je rencontrais à Don Muang c’était de sprinter à la sortie de l’avion pour au moins gratter à l’immigration les 300 pekins de l’avion 🤣 Bravo à toi, good Luck, courage et respect d’un vieux 😉

  • Bientôt 8 mois de séparation avec mon épouse.Je vis normalement à Krabi,mais les conditions de retour sont tellement dissuasives et couteuses,que je dois attendre..Peut être jusqu’à l’année prochaine je ne me fais plus trop d’illusion,mais c’est très pénible et le moral est bien bas…Courage et bonne chance à tous.