Chiang Mai, surnommée la « Rose du Nord », est la ville culturellement et économiquement la plus significative au nord de la Thaïlande.

Elle est également connue pour ses nombreux temples, tous plus somptueux les uns que les autres.

En voici un aperçu, avec les cinq plus beaux temples de Chiang Mai présentés par les site temple-thai.com.

1
Le stupa entouré au niveau de sa base par des pachydermes sculptés en haut-relief

Wat Chiang Man, le plus ancien

En plein cœur de Chiang Mai, dans le “carré”, le Wat Chiang Man est un temple historique car il est considéré comme le plus ancien de tous, le premier à voir le jour sur le site de la ville nouvelle, Chiang Mai pouvant se traduire par la nouvelle ville.

Établi à la fin du XIIIe siècle, plus rien ne rappelle aujourd’hui cette période. L’aspect le plus ancien du temple est alors le stupa iconique, dont la structure actuelle date du XVe siècle.

Au-delà de son ancienneté, ce stupa garde son intérêt car il est entouré au niveau de sa base par des pachydermes sculptés en haut-relief.

Cette singularité à Chiang Mai rappelle un stupa édifié à Sukhothaï, un autre à Si Satchanalaï ou encore à Kamphaeng Phet, indiquant des influences probables à cette époque.

2
Le Wat Phra Singh, est un temple royal de premier rang situé au centre historique de Chiang Mai

Wat Phra Singh, le plus sacré

Le Wat Phra Singh, de son nom officiel le Wat Phra Singh Woramahawiharn (วัดพระสิงห์วรมหาวิหาร), est un temple royal de premier rang situé au centre historique de Chiang Mai, aussi important historiquement et spirituellement parlant que le Wat Chedi Luang Worawiharn (วัดเจดีย์หลวงวรวิหาร).

Ce qui assure la renommée du Wat Phra Singh pour les Thaïlandais est une statue en particulier, la plus sacrée de la province.

Nommé Phra Phuttha Sihingh (พระพุทธสิหิงค์), ou simplement Phra Sihingh (พระสิหิงค์), ce bouddha possède une histoire légendaire aussi tumultueuse et rocambolesque que celle du bouddha d’émeraude, en ayant séjourné au cours des derniers siècles à Chiang Mai, Kamphaeng Phet, Ayutthaya ou encore Bangkok.

Phra Phuttha Sihing
Phra Phuttha Sihing, ou simplement Phra Sihingh, ce bouddha possède une histoire légendaire

Si trois statues portent ce nom et assument cette légende en Thaïlande, l’une se trouve à Nakhon Si Thammarat et l’autre à Bangkok, celle de Chiang Mai revêt un caractère sacré pour les habitants de la ville.

Lors d’une procession religieuse à chaque festival Songkhran, le nouvel an thaïlandais, la statue est transportée dans les rues et aspergée d’eaux par les nombreux fidèles qui se massent sur son passage, un événement à ne pas manquer.

3
Wat Phrathat Doi Suthep est le temple le plus connu et le plus fréquenté de Chiang Mai

Wat Phrathat Doi Suthep, le plus connu

De tous les temples à Chiang Mai, le Wat Phrathat Doi Suthep, de son nom officiel le Wat Phrathat Doi Suthep Ratchaworawiharn (วัดพระธาตุดอยสุเทพราชวรวิหาร), est le plus connu et le plus fréquenté de tous. Si vous êtes déjà allé à Chiang Mai, alors il y a de fortes chances que vous l’ayez déjà visité. Mais pourquoi est-il si renommé ?

Une réponse digne de ce nom revient à d’abord évoquer la légende de son édification, qui varie d’une personne ou d’une source à l’autre mais qui, pour rester simple, évoque dans la plupart des versions des reliques sacrées du Bouddha venues de Sukhothaï et un éléphant nommé Phaya Kocha Woramongkol (พะญา คชวรมงคล​) les transportant sur son dos ici-même au XIVe siècle.

Wat Phrathat Doi Suthep
Le stupa sacré du Wat Phrathat Doi Suthep

Dès lors, le monastère et un stupa furent édifiés sur cette montagne (Doi – ดอย), et leur sacralité ne se dément pas plusieurs siècles plus tard, étant devenu le principal lieu de pèlerinage de la ville.

4
Wat Chedi Luang Worawiharn est le principal temple historique de la ville de Chiang Mai

Wat Chedi Luang Worawiharn, le plus intéressant

Le Wat Chedi Luang Worawiharn est le principal temple historique de la ville de Chiang Mai, le lieu de culte vers lequel converge la majorité des touristes de passage.

Ce temple doit sa célébrité spirituelle et touristique à plusieurs aspects de son histoire et de son architecture, en premier lieu desquels son gigantesque stupa en ruine bâti entre le XIVe et le XVe siècle.

Pour une visite exhaustive de ce temple, je vous conseille d’engager un guide compétent qui saura prendre le temps pour présenter la multitude de sculptures, d’édifices et de détails historiques qui font de ce monastère, à mon humble avis, le plus intéressant du centre-ville de Chiang Mai avec le Wat Phra Singh (วัดพระสิงห์).

5
Wat Phan Tao est un temple construit en teck à partir d’une ancienne résidence royale

Wat Phan Tao, le plus sobre

Situé à côté du Wat Chedi Luang, le Wat Phan Tao est un temple multicentenaire de la Rose du nord. L’édifice central toutefois, celui qui fait tout l’intérêt des lieux, date du XIXe siècle.

Il s’agissait à l’origine d’une résidence royale reconstruite ici-même, grâce à l’initiative du prince local Inthawichayanon (อินทวิชยานนท์), afin de devenir le plus beau Viharn en teck de la ville. L’opération est réussie car cette structure resplendit dans le périmètre.

Impressionnant par son extérieur au ton uni, ce pavillon prend toute sa dimension à l’intérieur, grâce notamment à ses impressionnantes colonnes en teck haute d’une dizaine de mètres. Sans fioritures, la spiritualité des lieux est assurée par l’imposant bouddha et sa bouche rouge.

Laisser un commentaire