Île la plus proche de Bangkok, Koh Sichang est pourtant relativement peu connue et rarement visitée par les touristes étrangers.

Idéale pour une escapade d’un weekend ou même d’une journée, son intérêt réside ailleurs que dans le tourisme balnéaire.

Une île rocheuse au panorama enchanteur

Au large de Sri Racha, dans la province de Chonburi, Koh Sichang est une île de 17 km2 peuplée d’environ 5000 habitants, la plupart vivant de la pêche, du tourisme local ou des gros porteurs qui stationnent tout autour de l’île en attendant d’être déchargés.

Sur tout son contour, l’île est rocheuse, entendez par-là qu’il ne faut pas espérer y dénicher de longues plages de sable blancs comme sur ses voisines Koh Samet, Koh Larn ou Koh Chang plus au sud.

ko_sichang-022
Taam Phang Beach l’unique plage de Ko Sichang

Il n’y a en effet que Taam Phang Beach, longue d’une centaine de mètres, pour profiter de la mer.

Etant donné que l’île attire peu d’étrangers, cette jolie plage est toutefois peu fréquentée, y compris le weekend.

Si les contours abrupts de l’île limitent la baignade, ils offrent par contre de superbes panoramas pour les photographes et les amoureux du spectacle de la nature.

Les meilleurs emplacements pour contempler le déchainement de la mer et le couché de soleil se trouvent sur la côte est de l’île, respectivement au pont Vajiravudh, aux guesthouses se trouvant après le temple Wat Tham Phrik, et depuis le restaurant de l’hôtel Paree Hut

Plus qu’une vue agréable, la mer offre aussi de bons produits à déguster. En ce sens, la bonne adresse se nomme Pan Noy, situé dans la rue principale. Sur les coups de 19 heures, ce restaurant est bondé de touristes thaïs, signe de qualité indiscutable.

Une ambiance insulaire

L’aspect agréable de cette île réside dans son ambiance typiquement insulaire, touristique mais sans vraiment l’être. Les gens sont apaisés, amicaux et confiants. Le calme règne, littéralement.

ko_sichang-024

A tel point qu’au moment de quitter la guesthouse, plutôt que prendre un Sam Lor (sorte de Tuk Tuk), la propriétaire nous a permis d’aller jusqu’au port avec notre mobylette louée et de simplement laisser les clés dessus en partant.

Le village principal est plein de charmes et de couleurs avec ses ruelles et maisons sur pilotis, ses petits commerces et ses produits de la mer tout frais.

Le charme des lieux réside alors dans cette ambiance surannée d’un endroit qui attend le touriste, mais sans plus vraiment y croire. Le temps semble s’est arrêté sur Koh Sichang.

De biens jolis temples

Cette observation se constate aisément dans la visite des trois temples principaux de l’île, tous possédant un attrait particulier qui leur donne un poids spirituel certain.

Le plus beau est sans conteste le temple chinois qui domine la baie. D’ailleurs, il ne s’agit pas tant d’un temple qu’un enchevêtrement sur plusieurs étages de sanctuaires chinois, animistes et bouddhistes.

Le plus connu est le sanctuaire San Chao Por Khao Yaï (ศาลเจ้าพ่อเขาใหญ่), en l’honneur de la divinité tutélaire de l’île, en partie sculptée à même la roche et peinte de couleur or.

ko_sichang-019
San Chao Por Khao Yaï (ศาลเจ้าพ่อเขาใหญ่)

Juste à côté, une autre grotte abrite Sun Wukong, le roi des singes. Cette cavité rocheuse doit son charme aux rubans rouge que les croyants accrochent aux parois, rendant l’endroit assez impressionnant et photogénique.

Avec du courage, en suivant l’escalier jusqu’en haut de la colline, on atteint une empreinte du Bouddha, réplique de celle qu’on trouve à Bodhgaya en Inde.

De là-haut, la vue s’étend jusqu’aux gratte-ciels de Pattaya par beau temps et offre un panorama unique de la baie de Koh Sichang et Sri Racha, avec ses énormes navires en attentes.

Autre temple à voir sur l’île, le Wat Tam Yaï Phrik (วัดถํ้ายายปริก). Comme son nom l’indique, il abrite une grotte renfermant un Bouddha et d’autres réservées à la médiation des moines. Un bel escalier protégé par des Nagas conduit jusqu’à l’Ubosot (salle des ordinations).

Bouddha Wat Tham Jakkrapong
Wat Tham Chakkhapong (วัดถ้ำจักรพงษ์)

Quant au troisième, le Wat Tham Chakkhapong (วัดถ้ำจักรพงษ์), son signe distinctif est immanquablement son Bouddha géant de couleur jaune à flanc de collines, ainsi que sa petite grotte à visiter, ou gravir si on l’aborde par le bas.

Un parc royal

Au bout de la rue principale, on atteint un parc public à plusieurs niveaux connu pour avoir accueilli dans de magnifiques villas des princes de la monarchie thaïlandaise et de riches occidentaux, venus pour des vacances mais aussi pour se soigner en profitant de l’air marin.

Autrefois, ce parc abritait même la résidence royale Vimanmek, tout en teck, avant qu’elle ne soit démontée et reconstruite dans les jardins du parc Dusit à Bangkok au tournant du 20ème siècle.

ko_sichang-015

Aujourd’hui, les enfants de l’île viennent se baigner près du magnifique ponton blanc et les touristes Thaïlandais y font des selfies en guise de souvenir.

Informations utiles sur Koh Sichang

Pour se rendre à Koh Sichang, le plus simple consiste à atteindre la ville de Sri Racha par bus depuis les stations d’Ekkamaï ou Mo Chit, ou par mini van depuis Victory Monument.

Il faut se rendre ensuite par Tuk Tuk sur l’îlôt de Koh Loy à Sri Racha, qui abrite par ailleurs une belle statue de Guanyin et un temple bouddhiste célèbre dans la région (Wat Koh Loy – วัดเกาะลอย).

Depuis l’embarcadère, pour 50 bahts par personne, des ferrys partent toutes les heures jusqu’à 20 heures pour Koh Sichang. Comptez 45 minutes de navigation. Il suffit de suivre le même procédé pour le retour.

Sur l’île, le meilleur moyen de se déplacer pour explorer consiste à louer un scooter, de 200 à 300 bahts par jour. Certaines guesthouses vous en fournissent un d’office.

Si l’on n’ose pas conduire ces engins, on peut se déplacer à pied à condition d’aimer marcher. Sinon, prendre un Sam Lor où une mototaxi, bien que le coût sur plusieurs jours puisse vite monter et ne permette pas une liberté totale. Dernière option : louer un vélo.

En termes de logement, le choix n’est pas large mais il y en a pour tous les prix : du Bungalow près de la rue principale (de 800 à 1500 bahts), à une belle chambre ou Bungalow avec vue surplombant la mer ou les falaises (de 1500 à 4500 bahts pour 2 personnes).

4/5 (2 Reviews)

Laisser un commentaire