Catégories
Investissement Tourisme

Guerre des prix à Ko Samui

Les hôteliers de Ko Samui sont apparemment décidés à faire des efforts pour attirer les touristes pendant la basse saison qui commence le mois prochain en Thaïlande. Les réductions de prix peuvent aller  jusqu’à 50%, dans certains hôtels de luxe qui ont du mal à conserver leur clientèle.Alors que la récession économique frappe la Thaïlande, et son secteur touristique, plusieurs hôtels  de l’île de Ko Samui ont décidé de lancer une campagne de promotion sur le prix de la chambre, avec des remises allant parfois jusqu’à 50 %. En Thaïlande, les hôtels offrent traditionnellement des réductions de prix pendant la basse saison (low season), qui s’étend de mai à juin.

Les hôteliers de Ko Samui veulent relancer le tourisme pendant la basse saison

Plusieurs hôtels haut de gamme de quatre et cinq étoiles ont cependant annoncé des réductions exceptionnelles sur l’ile de Ko Samui, très fréquentée par les Thaïlandais, dont la période de congé annuel commence le mois prochain avec le nouvel an Thaï (Songkran).

Certains annoncent avoir réduit le prix de leurs chambres jusqu’à 5000 baht par jour ( environ 110 euros) au lieu de 10000 à 15000 baht en temps normal. Les établissements  à deux et trois étoiles ont également réduit le prix de la chambre entre 2000 et 3000 baht la nuit.

Le nombre de touristes visitant Ko Samui, cette année, est prévu en baisse de  20 à 30 % par rapport à 2008, date à laquelle environ 1,1 million de touristes ont visité l’île, dont 60 % de Thaïlandais, et le reste en provenance de l’ étranger.
La Thai Hotel Association (THA) veut également inciter le gouvernement à lancer une campagne mondiale de mai à novembre pour relancer le tourisme pendant la basse saison touristique. La THA estime en effet que 10 à 15% des emplois occupés dans le secteur du tourisme (environ 1 milion de personnes) sont menacés par le recul des entrées touristiques debut le début de l’année.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire