L’année dernière, alors que je rentrais chez moi à pied, je me suis fais mordre par un chien errant dans la rue. La blessure n’était pas profonde, mais je ne suis pas vacciné contre la rage, car cette maladie n’existe pratiquement plus en France.

Par contre la rage est encore très répandue en Thaïlande, et cette mésaventure m’a valu cinq visites à l’hôpital sur 6 mois pour faire une vaccination préventive : la première injection est à faire rapidement après la morsure.

Or même si le médecin de service ce jour là a eu l’honnêteté de me dire qu’il y avait en fait peu de chances pour que je j’ai effectivement attrapé le virus, cette maladie est mortelle à 100% une fois qu’on l’a contracté….

La rage est une zoonose mortelle que l’on peut toutefois prévenir et qui touche essentiellement les populations pauvres et rurales en Afrique et en Asie.

Le virus de la rage est transmis par les animaux infectés lors d’une morsure ou d’une égratignure, et les chiens sont responsables d’environ 99% des cas humains.

Si vous envisagez de passer un long moment en Thaïlande, je vous conseille donc de faire cette vaccination avant de partir, car il y a à Bangkok des centaines de milliers de chiens errants, plus de 800.000 selon les estimations de la BMA,  qui traînent partout dans les rues et qui commencent à poser problème.

C’est donc avec soulagement que j’ai appris la nouvelle suivante … qui ne sera probablement jamais appliquée…

Bangkok impose l’enregistrement des chiens et offre 50.000 puces électroniques.

La Bangkok Metropolitan Administration (BMA), impose depuis partir le 4 juillet 2008 à tous les propriétaires de chiens d’enregistrer leur animal sous 120 jours après sa naissance.

L’initiative est destinée à résoudre les nuisances dues au nombre croissant de chiens errants dans la capitale, estimés aujourd’hui à plusieurs centaines de milliers.

La réglementation comprend l’implantation dans l’animal d’une puce électronique permettant son identification et celle de son propriétaire. La BMA lancera le processus d’enregistrement dès samedi devant le City Hall de 8h à 16h, offrant l’implant électronique pour les premiers 50.000 chiens sur une période de trois mois. Le service sera ensuite dispensé dans les sept centres vétérinaires de la ville.

Les propriétaires devront produire une pièce d’identité, une copie du justificatif de domicile et un certificat de vaccination du chien contre la rage. A partir du 4 juillet 2008, tout chien non enregistré trouvé par les services vétérinaires sera envoyé dans le chenil d’Uthai Thani et le propriétaire puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 5.000 bahts.

90% de cas de rage humaine en moins

Grâce à la vaccination en masse des chiens et à l’amélioration de l’accès à la prophylaxie antirabique, la Thaïlande a réduit de plus de 90% le nombre de cas de rage humaine depuis les années 1980.

La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage. Après une infection humaine, le virus pénètre (directement ou indirectement) le système nerveux périphérique.

Il voyage alors le long des nerfs vers le système nerveux central. Pendant cette phase il ne peut pas être facilement détecté par le système immunitaire de l’hôte, et la vaccination peut toujours conférer une immunité.

Une fois que le virus atteint le cerveau il provoque rapidement une encéphalite et les symptômes apparaissent. Il peut aussi infecter la moelle épinière, provoquant une myélite.

La rage est une maladie 100% mortelle chez l’homme lorsque apparaissent les premiers signes. Les cas de survie sont tout à fait exceptionnels. Au contraire, la vaccination anti-rabique pratiquée entre la contamination et l’apparition des premiers signes est très efficace.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire