En 2018, la Thaïlande a dû faire face à 2 520 cyberattaques et a chuté de 15 places dans le classement mondial de la cybersécurité.

Afin de faire face à ces menaces, le gouvernement thaïlandais adopte de nouvelles lois et souhaite améliorer les compétences dans ce domaine.

En 2016 la Thaïlande était classée 20ème sur 194 en ce qui concerne sa préparation dans le domaine de la cybersécurité, selon l’indice mondial de cybersécurité de l’Union internationale des télécommunications.

Alors que d’autres pays ont réalisé de meilleures amélioration dans ce domaine, la Thaïlande a chuté à la 35ème place dans le classement en 2017-2018.

La Thaïlande chute à la 35ème dans le domaine de la cybersécurité

« Ce recul n’est pas dû à une faible compétence en matière de cybersécurité en Thaïlande, étant donné que son score global s’est amélioré.

Les autres pays ont simplement été meilleurs. « , explique Surangkana Wayuparb, présidente et directrice générale de l’ETDA (Agence de développement des transactions électroniques (Electronic Transactions Development Agency)

Lors de l’événement sur la cybersécurité en Thaïlande en 2019 à Centara Grand lPlaza Ladprao, Mme Surangkana a déclaré que les menaces et attaques émergentes exigent des compétences et une expertise particulières pour les contrer.

Un nombre croissant de cybermenaces

Le monde est confronté à un nombre croissant de cybermenaces. Selon les statistiques du Parlement Européen, 92% des infections par des logiciels malveillants (malware) proviennent des courriers électroniques et d’Internet.

90% des logiciels malveillants sont retrouvés dans les mails qui utilisent l’hameçonnage, technique visant soutirer des informations personnelles en faisant croire à la victime qu’elle s’adresse à un tiers de confiance, et responsable de 72% des violations de données personnelles et usurpations d’identité.

Les cyberattaques en hausse dans le monde, majoritairement par le biais de malware sur Internet

La Thaïlande a dû faire face à 2 520 incidents de cybermenaces en 2018. D’après l’ETDA, les menaces auxquelles le gouvernement a été confronté cette année étaient à 39% des tentatives d’intrusion, suivies par la fraude en ligne (37%), l’intrusion (8%) et les malware (7%).

La Thaïlande légifère sur la cybersécurité et déploie 130 millions de bahts

La nouvelle loi sur la cybersécurité entrant lentement en vigueur explique partiellement la baisse de la Thaïlande dans le classement mondial.

Pichet Durongkaveroj, ministre de l’économie numérique et de la société, a déclaré que la loi sur la cybersécurité, entrée en vigueur en mai, prévoit la nomination d’un Comité national de cybersécurité (NCSC) dans les 90 jours, qui sera présidé par le Premier ministre.

Quinze autres membres du CNSC devront obtenir l’approbation du Cabinet d’ici le 22 août.

30 nouveaux règlements vont être rédigés en vertu de la nouvelle loi. 16 portent sont au sujet des processus administratifs internes tandis que les 14 autres traiteront les processus externes, comme le traitement des interventions en cas d’incidents informatiques.

On estime qu’au moins 60 à 70 systèmes critiques devront se conformer aux exigences de sept organisations d’études critiques de sécurité (critical security studies, CSS)

Certains processus nécessitent des règlements supplémentaires face à la loi, ainsi que le transfert de ThaiCert (Thailand Computer Emergency Response Team) à l’ETDA, afin de fonder l’Agence nationale de cybersécurité.

130 millions de bahts (soit environ 3,7 millions d’euros) ont été alloués à la formation d’une main-d’œuvre dans le domaine de la cybersécurité pour les infrastructures critiques de l’information, dont 800 travailleurs, 150 cadres intermédiaires chargés des interventions en cas d’incident et 20 directeurs chargés de partager les interventions en cas d’incident et d’évaluer l’impact commercial.

4/5 (2 Reviews)

1 commentaire

  1. Bonjour,

    La quasi totalité des ordinateurs des administrations publiques ou privées en Thaïlande fonctionnent encore sous Win XP, qui n’est plus mis a jour depuis pas mal de temps ; beaucoup sont des versions piratées, ça n’ aide pas , .
    Apres faut pas qu’ils s’étonnent s’ils sont piratés.
    Ici, c’est le pays de l’a peu près …et du mai pen rai …

Laisser un commentaire