Catégories
Environnement

AREVA va construire une centrale biomasse en Thaïlande

AREVA et son partenaire local ENSYS ont été sélectionnés par U-Thong Bio Power, un électricien thaïlandais indépendant, pour la construction d’une centrale de biomasse située dans la province du Supanburi, au nord-ouest du pays. La valeur totale du projet s’élève à 17 millions de dollars.

AREVA et son partenaire local ENSYS ont été sélectionnés par U-Thong Bio Power, un électricien thaïlandais indépendant, pour la construction d’une centrale de biomasse située dans la province du Supanburi, au nord-ouest du pays. La valeur totale du projet s’élève à 17 millions de dollars.

La centrale, alimentée avec de la balle de riz et de la bagasse, génèrera une puissance électrique de 9,9 MW, de quoi fournir 6000 à 8000 foyers en énergie propre.

La fin de la construction de la centrale est prévue fin 2013.

« Cet accord renforce la position de référence d’AREVA dans cette région en forte croissance du sud-est asiatique et confirme la compétitivité de notre offre sur ce marché très concurrentiel »,

déclare Xavier Hurbin, Directeur général d’AREVA Bioénergies.

U-Thong Bio Power Co Ltd est une compagnie thaïlandaise qui, entre autres activités, exploite déjà une centrale biomasse de 10 MW.

La Business Unit (BU) Bioénergies d’AREVA est leader sur le marché des centrales biomasse clés-en-main et des équipements auxiliaires pour ses clients en Europe, Amérique Latine, et sud-est Asiatique. La BU Bioénergies est un pionner industriel avec 35 ans d’expérience et a contribué à l’installation de plus de 5 GW de puissance électrique dans le monde.

AREVA conçoit, construit et met en service des centrales de cogénération biomasse clé en main. L’offre se distingue par un accompagnement tout au long du cycle de vie du projet, incluant des schémas de financement innovants comprenant la participation au capital ou le financement de projet et la prise en charge de la gestion de l’actif carbone.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.