Les médias sont la manière la plus claire d’observer l’attitude des Thaïlandais à l’égard de leur couleur de peau. À l’inverse du monde occidental, où il est très apprécié d’avoir un teint halé à l’année, les Asiatiques, semblent plutôt obsédés par le fait de préserver leur peau du soleil afin de conserver un teint le plus clair possible.

Il suffit d’allumer la télévision ou feuilleter un magazine local pour remarquer qu’être bronzé n’est jamais (ou presque) associé à la beauté, au pouvoir ou à la richesse en Thaïlande.

Crème blanchissante pour hommes
L’obsession de la peau blanche ne touche pas que les Thaïlandaises…

Les Thaïlandais subissent aussi l’influence des pays asiatiques voisins tels que la Chine ou le Japon, où avoir la peau blanche est une tradition qui remonte à des siècles. Par exemple, les anciennes dynasties chinoises avaient pour idéal féminin des femmes au teint d’un blanc surnaturel.

La culture fait que ce critère soit encore d’actualité aujourd’hui, une formule est d’ailleurs souvent entendue en Asie : “Une peau blanche peut dissimuler jusqu’à trois imperfections physiques.”

Un sondage d’abn Research sur 300 femmes thaïlandaises âgées entre 20 et 25 ans, gagnant plus de 20 000 THB/mois, dévoile que 74% d’entre elles souhaiteraient avoir la peau plus blanche.

La couleur de peau est aussi un marqueur social.

De toute évidence avoir la peau bronzé en Thaïlande signifie travailler dans les champs, autrement dit être au bas de l’échelle sociale, la peau claire quant à elle démontre une existence privilégiée. Les Thaïlandais méprisent le teint mat, non pas par racisme mais car ils ne veulent pas être identifié comme défavorisé.

Avoir une peau blanche chez les Thaïlandais est surtout un critère qui permet de renforcer sa confiance en soi et de sa capacité à séduire.

La stigmatisation liée à la peau foncée est si présente dans la culture thaïlandaise qu’elle peut être utilisée de manière insultante : dire de  quelqu’un qu’il est «tua dam», qui signifie «corps noir» équivaut à le rabaisser.

Les Thaïlandais trouvent aussi étrange de voir des étrangers blancs fréquenter des filles venues du Nord et qui ont la peau foncée. C’est pour ça que les étrangers sont parfois populaires auprès des Thaïlandaises: ils n’on n’a pas de préjugés à l’encontre des peau sombres, qu’ils associent à la culture du bronzage en occident.

Outre l’aspect traditionnel et culturel, la science à elle aussi des explications à donner au sujet de ce phénomène bien particulier à l’Asie.

Les asiatiques sont plus exposés au bronzage à cause d’un excès de production de mélanine

Les mélanines sont parmi les pigments principaux responsables de la coloration de la peau, des cheveux, et des yeux, son rôle capital est la protection pigmentaire contre les radiations et les UV, c’est d’ailleurs pour cette raison que les asiatiques sont aussi moins concernés par le cancer de la peau.

Les grands fabricants de cosmétiques comme Loréal réalisent désormais une par croissante de leur chiffre d’affaire dans les pays émergents, en particulier en Asie.

L’âge provoque généralement une hyper-pigmentation, des taches foncées, une surface de peau irrégulière que par la présence de rides… Par conséquent, les Thaïlandais prennent d’autant plus soin de leur peau quand il s’agit de la protéger du soleil et cela commence des le jeune âge avec des traitement qui blanchissent la peau.
Tout comme les européens peuvent être obsédés par la beauté de leur corps, les Thaïlandais vénèrent le culte de la peau.

La Thaïlande fait partie des marchés les plus important concernant les traitements pour blanchir la peau (Le Japon étant le premier). Toutes les grandes marques ont leur ligne blanchissante, créée spécialement pour le marché sud-est asiatique: L’Oréal (White Perfect pour les femmes et Activ Whit pour les hommes), Nivea (Bye Bye Menlanin), Pond’s (Flawless White), Olay (White Radiance ), car les marché émergent sont désormais la principale cible des industriels du cosmetique pour assurer la croissance de leur chiffre d’affaire.

 

Laisser un commentaire