Catégories
Santé Société

Le tabagisme tue 72 000 Thaïlandais par an

La Thaïlande comptait 10,7 millions de fumeurs en 2017 : 72 565 ont succombé à des maladies liées au tabagisme

Si le gouvernement intensifie ses efforts pour réduire la dépendance à la cigarette, la Thaïlande compte toujours plus de dix millions de fumeurs.

Chaque année en Thaïlande, le tabagisme tue plus de 72 000 personnes et réduit de 18 ans l’espérance de vie des fumeurs.

“Au niveau mondial, fumer provoque un décès toutes les quatre secondes” a témoigné Piyasakol Sakolsatayadorn, ministre thaïlandais de la santé publique.

Ces chiffres alarmants ont été communiqués à l’occasion d’une conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac, le 31 mai.

Santé et argent sont consumés de manière alarmante

“ Les maladies liées au tabagisme – cancer du poumon, emphysème, inflammation du poumon, tuberculose – sont les principales causes de mortalité ” a déclaré le Dr Roengrudee Patanavanich, de l’hôpital Ramathibodi de la faculté de médecine de l’Université Mahidol.

La Thaïlande comptait 10,7 millions de fumeurs en 2017 : 72 565 ont succombé à des maladies liées au tabagisme. Le Dr Suwannachai Wattanayingcharoenchai, directeur général du département de la lutte contre la maladie, a signalé la dangerosité du tabagisme passif : la fumée secondaire fait pénétrer des centaines de toxines dans les poumons.

Les fumeurs perdent en moyenne 18 ans en terme de longévité. Le coût total des traitements médicaux liés au tabagisme est estimé à 77,62 milliards de bahts (2,2 milliards d’euros) par an et celui des pertes de salaires pour cause de maladie à 11,76 milliards de bahts (331 millions d’euros).

Le coût financier des décès prématurés était, lui, estimé à 131 milliards de bahts par an (environ 3,6 milliards d’euros).

“ Au total, le tabagisme a engendré 220 milliards de bahts de pertes financières sur une année” a ajouté Roengrudee, soulignant que ces pertes étaient bien supérieures aux taxes sur les cigarettes perçues par le gouvernement (68,6 milliards de bahts).

Intensification de la lutte anti-tabac

Le professeur Prakit Vathesatogkit, secrétaire général de la fondation thaïlandaise pour l’action contre le tabac et la santé, a remercié le général Prem Tinsulanonda, aujourd’hui décédé, pour avoir initié la lutte anti-tabac dans le pays.

“ En 1988, le général a chargé le ministère de la santé publique d’élaborer un plan de lutte anti-tabac. À l’époque, il n’existait aucune loi interdisant de fumer” a déclaré Prakit.

Le gouvernement actuel a récemment adopté des mesures plus strictes afin de lutter contre le tabagisme en Thaïlande. Les véhicules, les bureaux et les lieux publics sont désormais déclarés non-fumeurs et la vente de cigarettes aux moins de 20 ans est depuis peu interdite.

Les paquets de cigarettes ne doivent plus comporter de motifs attrayants et la vente de tabac à rouler est devenue illégale.

Photo : https://untobaccocontrol.org/intro/

Le ministère de la santé a également mis en place un projet de sensibilisation : le personnel volontaire pour la santé doit encourager trois habitants de leur région à arrêter de fumer.

Sous la supervision du ministère de la santé, les hôpitaux publics fournissent des services de conseil aux personnes voulant arrêter de fumer.

Vendredi, la Thaïlande organisera au Central Festival EastVille l’événement mondial sans tabac sous le thème “les cigarettes brûlent vos poumons”, afin de mettre en évidence les dommages causés par la consommation de cigarettes sur les organes vitaux. Une remise de prix récompensera les personnes et organisations engagées dans la lutte antitabac.

http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30370088

https://www.who.int/tobacco/surveillance/policy/country_profile/tha.pdf?ua=1

http://www.searo.who.int/thailand/areas/tobaccothailand/en/