Catégories
Environnement Santé

Alerte à la pollution atmosphérique dans 14 provinces thaïlandaises

La pollution atmosphérique dans 14 provinces de la Thaïlande est beaucoup plus élevée que les limites de sécurité fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a révélé hier Greenpeace dans un nouveau rapport.

Le groupe environnemental a révélé des lectures moyennes de particules fines, ou micro particules, (particules de moins de 2,5 microns), dans plusieurs régions et villes de Thaïlande au cours du premier semestre de 2017.

L’évaluation des niveaux de particules fines dans 19 stations de mesure de la qualité de l’air dans 14 provinces du pays a démontré que toutes les stations ont enregistré des niveaux supérieurs à la recommandation de l’OMS de moins de 10 milligrammes par mètre cube d’air.

“Greenpeace surveille les niveaux de particules fines en Thaïlande depuis 2015 et a constaté que les cinq provinces qui ont le taux les élevé de pollution sont les mêmes chaque année, ce qui démontre clairement que nous devons faire quelque chose pour purifier notre air, “

a déclaré Chariya Senpong, coordinatrice de Greenpeace sur le changement climatique et l’énergie.

Chiang Mai, Tak, Khon Kaen, Bangkok et Saraburi figurent parmi les villes avec les niveaux de pollution les plus sévères.

Pollution villes Thailande
Chiang Mai, Tak, Khon Kaen, Bangkok et Saraburi figurent parmi les villes avec les niveaux de pollution les plus sévères.

Khon Kaen a enregistré le plus haut niveau de pollution au cours des six derniers mois, avec un taux record moyen de 44 microgrammes par mètre cube d’air, alors que Saraburi avait 40, Chiang Mai 39 et Bangkok 32.

Les particules fines, également appelées micro-particules, sont présentes naturellement dans l’air, du fait de l’érosion par le vent, d’éruptions volcaniques ou de tempêtes. Leur concentration dans l’air est augmentée par l’activité humaine: transformation d’énergie par l’industrie (31%), combustion de bois ou de fioul pour le chauffage des habitations (30%), activités agricoles ou sylvicoles (20%), combustion de carburant comme le diesel (15%).

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.