Catégories
Santé

Koi Plaa : la recette de l’Isan à hauts risques

Le Koi Plaa est une spécialité locale très appréciée dans le nord-est de la Thaïlande : à base de poisson cru, d’herbes et de fourmis rouges

Le Koi Plaa est une spécialité locale très appréciée dans le nord-est de la Thaïlande : à base de poisson cru, d’herbes et de fourmis rouges, elle présente un risque élevé d’incidence sur le cancer du foie.

Le plateau d’Isan du nord-est de la Thaïlande est une région pauvre, sèche, et loin de la mer, où vit environ un tiers de la population de la Thaïlande, la plupart d’entre eux d’origine ethnique Lao.

L’Isan est réputé pour sa cuisine épicée et inventive, utilisant tous les ingrédients disponibles sur place, même les insectes les plus variés.

Une plat typique de l’Isan

Le Koi Plaa est un plat populaire à base de petits poissons péchés dans les lacs et les rivières.

Les poissons sont hachés finement et mélangés à la main avec des herbes locales, du jus de citron vert et des … fourmis rouges.

Le tout est consommé la plupart du temps cru, et très épicé.

Pendant des décennies, on a observé chez certaines populations dans le nord-est de la Thaïlande des niveaux anormalement élevés de cancer du foie.

thailand_provinces-isan

Cette prévalence a longtemps été attribuée à une infection par la douve du foie, une sorte de parasite présent dans le poisson cru.

Mais c’est seulement depuis la dernière décennie que des efforts sérieux ont été entreprise pour encourager les gens à changer leurs habitudes alimentaires, notamment par la cuisson du koi plaa, pour tuer les parasites présents dans le poisson cru.

«Nous avons constaté que la douve du foie peut provoquer une réponse immunitaire sous forme d’inflammation. Et après de nombreuses années, cela devient une inflammation chronique, qui devient alors un cancer»

explique le Dr Banchob Sripa au Laboratoire de recherche sur les maladies tropicales de l’Université de Khon Kaen dans un reportage de la BBC.

Son équipe a constaté que dans certaines communautés, jusqu’à 80% des habitants ont été contaminés par le parasite, certains âgés d’à peine quatre ans.

Cependant le cancer apparaît rarement avant l’âge de 50 ans. Mais une fois diagnostiqué,  il reste peu d’espoir pour des patients.

L’hôpital de l’université de Khon Kaen, traite environ 2000 patients par an avec une forme spécifique de cancer du foie appelé cholangiocarcinome.

Seulement environ 200 de ceux-ci peuvent être soignés efficacement, en général par une intervention chirurgicale de l’ablation de la tumeur du foie.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.