Catégories
Santé Société

En Thaïlande, l’éducation sexuelle passe par le smartphone

Le sexe en Thaïlande, c’est un sujet tabou, aussi bien pour les enfants, les parents que les professeurs

Le sexe en Thaïlande, c’est un sujet tabou, aussi bien pour les enfants, les parents que les professeurs. L’éducation sexuelle est quasi-inexistante dans le pays, ce qui en fait un réel problème de société : grossesses précoces, rapports non protégés, transmission de maladies…

Pour briser la glace, la Thaï Health vient de lancer une application pour smartphone – MeSex – à destination des adolescents.

Quand les jeunes sont en âge de se poser des questions sur la sexualité, ils se retrouvent vite livrés à eux même car les conversations sur le sujet sont évitées la plupart du temps.

Résultat : la Thaïlande se retrouve avec un des taux les plus élevés dans le monde de grossesse chez les mineures.

Une application pour contourner les tabous

D’autant plus que l’éducation sexuelle en Thaïlande se résume à une poignée d’heures d’enseignement sur toute l’année scolaire, et consiste en un cours purement académique, permettant aux adolescents d’avoir quelques réponses à leurs questions – encore faut-il qu’ils osent les poser.

Pour lutter contre ce problème, la Thai Health Promotion Foundation s’est armée de la technologie et du numérique pour toucher au plus près la jeunesse thaïlandaise, et sensibiliser d’une manière plus moderne les jeunes à la sexualité.

L’application “MeSex” permet aux jeunes thaïlandais de s’informer, dans une société ou les conversations sur le sexe sont souvent taboues.

Elle vient en effet de lancer une application pour smartphone, appelée MeSex (qui signifie en Thaï « avoir des relations sexuelles »). Téléchargeable gratuitement, elle permet aux adolescents de s’informer, de discuter et échanger.

On y trouve même un forum, Talk About Sex, sur lequel les jeunes peuvent poser des questions à propos de la sexualité, le tout sans gêne et sans tabous.

Et le ton est donné tant sur le fond que sur la forme : pour accéder à l’application, il faut d’abord ouvrir la fermeture-éclair d’un jean virtuel. L’utilisateur a alors le choix de la catégorie dans laquelle il souhaite naviguer : homme, femme, maladies, urgence, et sexe et amour.

Le visuel est drôle et coloré, le langage familier, le mélange idéal pour s’adresser aux adolescents. Tous les sujets sont traités, on peut y trouver des conseils, et également que faire et qui appeler en cas d’urgence, comme dans le cas de viol ou de rapport non protégé.

 Nous avons dirigé des groupes d’adolescents, et nous nous sommes aperçus sans grande surprise qu’ils se tournaient tous vers Google quand ils avaient un doute. Le problème est qu’ils cliquent la plupart du temps sur le premier lien qui apparaît dans les résultats de recherche, et croient cette source d’information, qui n’est pas toujours fiable.

a précisé dans le Bangkok Post Jitti Phanutecha, de la Thai Health Promotion Foundation.

L’application MeSex permet d’ouvrir la voie à une meilleure éducation, apportant des connaissances fondamentales qui impactent directement la santé et la société. Disponible uniquement sur Iphone pour le moment, MeSex est en tête des téléchargements gratuits dans la catégorie des applications éducatives du pays.

Par Pauline Bouveau

Étudiante en Master 1
Nouvelles Pratiques Journalistiques
Université Lumière Lyon 2