Catégories
Politique

Une course à pied contre le général Prayut

« Courir contre la dictature » appelle à ses fans à participer à une première course dans le centre de Bangkok le 12 janvier prochain.

Une course contre le gouvernement du Premier ministre Prayut Chan-ocha se déroulera le 12 janvier 2020 dans le centre historique de Bangkok.

Sur la page Facebook des organisateurs (วิ่งไล่ลุง – Run Against Dictatorship), qui compte plus de 60.000 abonnés, on peut trouver les instructions pour s’inscrire et la carte du parcours (en thaï).

En réalité le titre thaï de la page Facebook ( วิ่งไล่ลุง wing lai lung) signifie « courir contre l’oncle », Oncle étant un des surnoms utilisés pour désigner le général Prayut Chan-ocha.

De fait c’est bien l’actuel Premier ministre et auteur du coup d’Etat de 2014 qui est visé par les organisateurs.

« Run Against Dictatorship » débutera sur le campus Tha Prachan de l’Université de Thammasat à 4h30 du matin.

L’inscription pour participer à la course coûte 600 bahts, avec des distributions de tee-shirts et de médailles.

Hier les organisateurs ont annoncé avoir déjà vendu les 8000 places prévues dans un premier temps pour les inscriptions.

ประกาศ! ขณะนี้ เนื่องจากว่ามีผู้ลงทะเบียนเป็นจำนวนมาก กว่า 8,000 ท่าน…

Posted by วิ่งไล่ลุง – Run Against Dictatorship on Tuesday, December 17, 2019

L’itinéraire emmènera les coureurs dans les quartiers historiques de Bangkok sur environ six kilomètres (voir la carte ci-dessous) avant de retourner sur le campus de l’Université de Thammasat.

Bien que les organisateurs de l’événement insistent sur le fait que la course n’est pas une manifestation politique, de nombreux critiques du gouvernement sur les médias sociaux y voient une occasion de montrer leur opposition au régime.

Plusieurs dirigeants de l’opposition ont également approuvé l’événement, y compris le président du Future Forward Party Thanathorn Juangroongruangkit.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire