Alors qu’il se préparent à entamer leur cinquième année au pouvoir, les généraux au pouvoir en Thaïlande semblent être soudain pris par le temps : pourtant ils ne manquent pas de montres pour mesurer le temps qui passe.

Le vice-premier ministre, le général Prawit Wongsuwan en possède à lui seul 25 : une panoplie de montres de grand luxe dont le coût (plus d’un million de dollars) soulève quelques interrogations, d’autant plus qu’ aucune n’apparaît sur sa dernière déclaration de patrimoine

Un peu embarrassant pour un militaire de carrière qui ne reçoit qu’un salaire modeste et dont le gouvernement s’est engagé à lutter contre la corruption.

Son explication tardive est pour l’instant qu’il les a empruntées à des amis, ce que personne ne semble prendre au sérieux.

La page Facebook qui a révélé l’affaire compte maintenant près de 800.000 abonnés et continue de publier régulièrement des informations qui minent la crédibilité du général.

La dernière montre du général Prawit, dévoilée sur la page Facebook CSI LA mercredi, était un chronomètre Lange and Sohne, estimé à plus de 1,5 million de baht (47 000 $ US). Selon l’information de CSI LA, la valeur combinée des 25 montres répertoriée est de 39,5 millions de baht (environ un million d’euros) soit 11 Rolex, 8 Patek Philippes, 3 Richard Milles, 2 Audemars Pigues et 1 A. Lange & Sohne.

Des élections constamment ajournées

Déjà la promesse d’une élection en novembre 2018 est souvent accompagnée d’un « au plus tard au début de 2019 », signe que les militaires qui ont pris le pouvoir en 2014 éprouvent quelques difficultés à respecter leurs engagements.

Dirigés par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, les généraux qui ont gouverné la Thaïlande depuis la prise du pouvoir en mai 2014 sont maintenant dos au mur.

D’un coté ils ne peuvent plus rester au pouvoir sans un mandat populaire, et de l’autre ils ne savent pas comment faire pour remporter une élection devenue inévitable.

Le Bangkok Post accompagne maintenant chaque jour son édition d’un compte à rebours qui indique le nombre de jours restant avant la tenue des élections, en fonction de la date limite théoriquement fixée par le gouvernement.

Il est de notoriété publique que le gouvernement militaire de la Thaïlande est dirigé par une troïka de trois «frères» d’armes.

Avec le vice-premier ministre et ministre de la Défense, le général Prawit Wongsuwon, et le ministre de l’Intérieur, le général Anupong Paojinda, le général Prayut est le fer de lance de ce triumvirat qui exerce le pouvoir politique en Thaïlande depuis le mois de mai 2014.

Ces trois généraux proviennent de la même unité militaire, à savoir le 21ème régiment de la 2ème division d’infanterie qui surveille la frontière orientale du royaume, et partageaient autrefois la même caserne en tant que jeunes officiers militaires, le général Prawit jouant le rôle de grand frère des deux autres.

 

Laisser un commentaire