Catégories
Politique

La Thaïlande prochaine cible de Daech ?

Selon les services de sécurité russes (FSB) dix militants de Daech se sont introduits en Thaïlande pour comme commettre des attentats contre les intérêts de la Russie.

Selon le journal thaïlandais KhaoSod, dix membres syriens de l’État islamique sont entrés en Thaïlande le mois dernier pour s’attaquer à des intérêts russes.

L’information révélée aujourd’hui sur le site de Khaosod en langue anglaise provient d’une note confidentielle d’information de la police thaïlandaise, citant le Service fédéral de sécurité de Russie, ou FSB.

Le mémo, publié vendredi avec la mention “Urgent” et “Secret”, cite comme source le FSB indiquant que les membres de l’Etat islamique seraient entrés dans le royaume entre le 15 octobre et le 31 octobre

Il indique expressément que quatre d’entre eux se sont rendus à Pattaya, deux à Phuket et deux à Bangkok et deux vers des destinations inconnues.

L'Etat Islamique pourrait viser des destination populaires auprès des touristes russes comme Pattaya
L’Etat Islamique pourrait viser des destination populaires auprès des touristes russes comme Pattaya

Les noms de terroristes présumés ne sont pas identifiés. Selon l’avertissement du FSB, leur objectif est de perpétrer des attaques contre les intérêts russes dans le royaume.

Toujours selon Khaosod, il n’a pas été possible de confirmer pour l’instant les détails contenus dans le mémo et émanant des autorités russes.

Le mémo est attibué par Khaosod aux services de renseignement de la police nationale thaïlandais connus sous le nom de “Special Branch”.

En dehors de la capitale, les deux autres villes mentionnées dans la note – Phuket et Pattaya – sont des destinations très populaires auprès des touristes russes.

thaimemodaech
Copie du mémo des service de renseignement de la police thaïlandaise, publié par le site http://www.khaosodenglish.com/

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.