da500d3e chuwit feat - thailande-fr

Ancien patron d’une des plus grandes chaînes de « salons de massage » de Bangkok, repris de justice (condamné à deux ans de prison) puis élu député, Chuwit Kamolvisit, n’a rien perdu de sa verve à 61 ans et a même réussi à se forger une image de lanceur d’alerte anti-corruption.

Au cours des derniers mois, Chuwit n’a pas chômé : produisant des preuves de la collusion entre les triades chinoises et les policiers qui les aidaient à opérer en toute tranquillité en Thaïlande, il a déclenché un scandale majeur qui a abouti à l’arrestation d’une centaine de policier corrompus.

Quelques jours plus tard il a également dénoncé plusieurs hauts responsables de la police, les accusant d’être impliqués dans des jeux d’argent illégaux en ligne.

Chuwit a aussi récemment produit un clip vidéo et un témoin oculaire pour étayer les allégations d’une actrice taïwanaise selon lesquelles la police thaïlandaise avait exigé un pot-de-vin de 27 000 bahts pour la libérer, elle et ses amis, après qu’ils ont été trouvés en possession d’un dispositif de vapotage, ce qui est illégal en Thaïlande.

La coqueluche des médias

La personnalité haute en couleur de Chuwit et ses remarques controversées ont fait de lui un chouchou des médias. Il a réussi à susciter l’intérêt non seulement des médias thaïlandais, mais aussi des médias étrangers.

Il a été présenté dans la série « Maverick Politicians » de Mediacorp, basée à Singapour, qui a été créée en 2017. Le synopsis de son épisode précise : « Chuwit Kamolvisit est un ancien baron thaïlandais des salons de massage. Le soi-disant super-proxénète a vendu son entreprise pour lancer son propre parti politique. Après avoir révélé de multiples scandales au parlement, il s’est tourné vers les médias en tant qu’animateur de talk-show pour sa croisade anti-corruption.

En 2011, alors qu’il était député de l’opposition et chef d’un petit parti appelé Love Thailand, Chuwit a déclaré à Reuters que la corruption rongeait la Thaïlande et qu’il voulait devenir parlementaire pour éliminer les politiciens qui ne valent pas mieux que les chefs mafieux et les magnats du vice.

Né à Hong Kong, élevé à Chinatown

Chuwit est né le 29 août 1961 à Hong Kong d’un père thaïlandais-chinois et d’une mère thaïlandaise, mais il a grandi dans le quartier chinois de Bangkok.

Il a obtenu un baccalauréat de la Faculté de commerce et de comptabilité de l’Université Thammasat avant d’obtenir une maîtrise en administration des affaires de l’Université de San Diego aux États-Unis. Plus tard, il a également obtenu une maîtrise en sciences politiques de l’Université Thammasat.

Après avoir terminé ses études, il a lancé sa propre entreprise, qui comprenait des salons de massage, des bars de karaoké et d’autres lieux de divertissement. Il est devenu l’un des hommes d’affaires les plus prospères de l’industrie, avec une valeur nette estimée à environ 3 milliards de bahts (environ 96 millions de dollars).

En 1989 il a ouvert son premier salon de massage, appelé Victoria Secret, devenu ensuite le groupe Davis – un empire commercial avec six salons de massage de luxe à Bangkok. Au sommet de sa fortune au milieu des années 1990, Chuwit gagnait un million de bahts en espèces par jour dans ses six salons de massage.

Chuwit a affirmé qu’il avait versé plus de 100 millions de bahts de pots-de-vin à la police afin que son entreprise de services sexuels dans un salon de massage puisse prospérer. La prostitution est illégale en Thaïlande.

Trop propre pour la politique thaïlandaise?

Après être devenu député lors des élections de 2011, Chuwit a déclaré à la chaîne singapourienne Channel News Asia que la politique était plus sale que ses affaires précédentes.

« Quand je me suis lancé en politique, j’ai pensé que je devais rendre le système plus transparent et améliorer le pays. Mais je l’ai trouvé trop sale pour moi. Même si je pense que je suis sale, la politique est beaucoup plus sale que moi. Je suis trop propre pour la politique thaïlandaise », a-t-il déclaré dans une interview.

Il s’est présenté sans succès au poste de gouverneur de Bangkok à deux reprises en 2004 et 2008. Il est arrivé troisième à chaque fois, remportant 13,5% des voix à sa première tentative et 15,8% à sa deuxième tentative.

En janvier 2003, des centaines d’hommes qui auraient été embauchés par Chuwit ont rasé plusieurs bars et magasins dans le quarier de Sukhumvit, situés sur un terrain convoité, pour ouvrir la voie à la promotion immobilière de son établissement. Le raid a conduit à une affaire devant la Cour suprême 13 ans plus tard, en janvier 2016, où Chuwit a été condamné à deux ans de prison après plaidé coupable.

L’année suivante, il a dénoncé la corruption au sein de la police impopulaire en énumérant les pots-de-vin qu’il aurait versés à des officiers supérieurs, y compris des montres Rolex et des services gratuits dans ses salons. Il a affirmé qu’il devait parfois mettre l’argent des pots-de-vin dans un sac poubelle parce qu’une enveloppe était trop petite.

Join the Conversation

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Sa tête doit être mise à prix et elle risque de ne pas rester longtemps sur ses épaules.