Info Publicité : VisaThailande.fr est une agence de visa agréée par l’ambassade royale de Thaïlande

Hier, l’Assemblée générale des Nations Unies a voté majoritairement une résolution pour que les forces militaires russes se retirent immédiatement du territoire ukrainien en déplorant « l’agression contre l’Ukraine » de la Russie.

C’est lors d’une réunion d’urgence tenue mercredi de l’Assemblée générale de l’ONU au siège de l’ONU à New York, que la Thaïlande s’est jointe à 140 autres pays en votant pour la résolution. Cette résolution, en plus d’exiger que Moscou cesse les combats et retire ses forces militaires, vise à isoler diplomatiquement la Russie au sein de l’organisation mondiale.

Bien que la Thaïlande ait soutenu la décision, elle n’a pas directement mentionné la Russie dans sa déclaration officielle indiquant sa position sur la question.

L’ambassadrice et représentante permanent de la Thaïlande auprès de l’ONU, Suriya Chindawongse,  a toutefois déclaré mercredi dans un communiqué

« La Thaïlande est gravement préoccupée par l’aggravation des hostilités et de la violence résultant de l’utilisation des forces militaires en Ukraine, qui a entraîné la mort, y compris de civils innocents, et la destruction de biens et d’infrastructures civiles »

Malgré ce soutien, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a insisté sur le fait que la Thaïlande garderait sa neutralité dans le conflit russo-ukrainien, selon une source gouvernementale.

A l’issue du débat, 141 Etats membres sur 193 ont voté pour la résolution, 35 se sont abstenus et 5 ont voté contre.

La Russie a donc été soutenue par la Biélorussie, l’Erythrée, la Corée du Nord et la Syrie votant contre la résolution.

35 abstentions

Parmi les 35 abstentions, on trouve le Cambodge, le Laos ou encore la Chine. Soutenant cette abstention, l’envoyé de Pékin, Zhang Jun a déclaré que cette réunion d’urgence n’avait pas tenu compte de « l’histoire et de la complexité de la crise actuelle. Il ne souligne pas l’importance du principe de sécurité indivisible, ni l’urgence de promouvoir un règlement politique et d’intensifier les efforts diplomatiques ». Selon lui, ces décisions « ne sont pas conformes aux positions constantes de la Chine. » C’est pourquoi le pays ne participera pas non plus aux sanctions occidentales contre Moscou.

Quant à Vassily Nebenzia, l’envoyé Russe de l’ONU, il a conservé le discours Russe en niant que Moscou visait des civils et a accusé les gouvernements occidentaux de faire pression sur les membres de l’Assemblée pour qu’ils adoptent la résolution, dont l’adoption, selon lui, pourrait alimenter de nouvelles violences.

Une victoire symbolique pour l’Ukraine

Bien que les résolutions de l’Assemblée générale ne soient pas contraignantes, elles ont un poids politique et ici, elle représente une victoire symbolique pour l’Ukraine. 

« Comme le savent 141 États membres des Nations Unies, l’enjeu dépasse même le conflit en Ukraine même. C’est une menace pour la sécurité de l’Europe et de l’ensemble de l’ordre fondé sur des règles », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken aux journalistes après le vote.

 Linda Thomas-Greenfield, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies a quant à elle mis en garde les gouvernements contre la Russie, déclarant que ce dernier était sur le point d’intensifier la brutalité de son offensive et a exhorté les membres à tenir Moscou responsable de ses violations du droit international.

Elle ajouta, « Votez oui si vous pensez que les États membres de l’ONU – y compris le vôtre – ont droit à la souveraineté et à l’intégrité territoriale. Votez oui si vous pensez que la Russie devrait être tenue responsable de ses actes »

A propos de cet auteur

One reply on “La Thaïlande vote pour la résolution de l’ONU condamnant l’invasion Russe”

  1. on aimerait voir la meme unanimité pour condamner l’arabie saoudite qui bombarde le Yémen en faisant également des victimes civiles

Comments are closed.