Catégories
Médias

RSF s’inquiète des violences contre les médias en Thaïlande

L’organisation de défense de la presse basée à Paris, Reporters sans frontières condamne la nouvelle attaque dont a fait l’objet la station de télévision satellitaire ASTV, le 28 novembre 2008, à Bangkok.

Les locaux de la chaîne, propriété de Sondhi Limthongkul, l’un des leaders de l’Alliance populaire pour la démocratie (PAD), ont été la cible de coups de feu et de jets de grenades. A Bangkok, une radio pro-gouvernementale a été attaquée et, à Chiang Mai, l’animateur d’une station favorable à l’opposition a été tué.

“Alors que le pays est en proie à une crise politique grave, il est déplorable que les médias pâtissent de ce contexte de confrontation entre le gouvernement et les militants de la PAD. Les médias, en particulier en période de tensions politiques, doivent pouvoir continuer à jouer leur rôle en informant la population. Nous appelons les partisans du gouvernement et ceux de la PAD à cesser les violences contre la presse. Mais il est également important que la déontologie professionnelle soit respectée et que la différence entre information et mobilisation partisane soit clairement marquée”

a déclaré l’organisation.

Une photo publiée par la chaine pro-PAD ASTV, montre un impact de balle sur une fenêtre de leur locaux à Bangkok

Des inconnus, naviguant en pleine nuit sur la rivière Chaopraya qui traverse la capitale, ont tiré des coups de feu depuis leur bateau et ont lancé des grenades contre les locaux d’ASTV.

Les explosions ont causé quelques dégâts mineurs et ont blessé à la main un présentateur de la chaîne, Natthawut Mitmark. La station de télévision avait déjà subi une attaque à la grenade le 24 novembre 2008.

Le 26 novembre, des supporters du gouvernement ont tué un membre de l’opposition qui animait, à Chiang Mai, une radio favorable à la PAD. Selon la police, l’homme a été éjecté de force de sa moto et battu à mort. On ignore si la victime a été visée en tant que militant de l’opposition ou animateur de cette radio locale.

En début de semaine, un cameraman de la chaîne d’Etat TPBS a été menacé par des supporters du PAD, après qu’il avait enregistré des images de militants de l’Alliance tirant au revolver sur des partisans du gouvernement. Le cadreur a affirmé que les supporters de la PAD avaient tenté de lui prendre sa cassette.

Le 26 novembre dans la nuit, des inconnus ont tiré des coups de feu et lancé une bombe artisanale contre Taxi Radio 92.75 FM, une station de Bangkok destinée aux chauffeurs de taxi, réputés être favorables au gouvernement. Deux personnes ont été blessées. La veille, des membres du service d’ordre du PAD avaient agressé des chauffeurs de taxi au même endroit.

source :
Vincent Brossel
Asia – Pacific Desk
Reporters Sans Frontières
CS 90247 – 75083 Paris Cedex 02

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.