Catégories
Immobilier Investissement

L’immobilier transfrontalier rebondit en 2010

Pour les acheteurs de propriétés à l’étranger, la crise des sub-primes n’est plus qu’un mauvais souvenir. Les investissements immobiliers transfrontaliers ont atteint 130 milliards de dollars en 2010, en hausse de 60 % sur l’année, selon une étude du cabinet immobilier Jones Lang LaSalle. Ce montant représente 40% du total des investissements immobiliers en 2010 (310 milliards de dollars), une proportion égale à celle des années 2006-07 qui avait été de très bonnes années pour l’immobilier international.

Pour les acheteurs de propriétés à l’étranger, la crise des sub-primes n’est apparemment plus qu’un mauvais souvenir. Les investissements immobiliers transfrontaliers ont atteint 130 milliards de dollars en 2010, en hausse de 60 % sur l’année, selon une étude du cabinet immobilier Jones Lang LaSalle.

Ce montant représente 40%  du total des investissements immobiliers en 2010 (310 milliards de dollars), une proportion égale à celle des années 2006-07 qui avaient été de très bonnes années pour l’immobilier international.

En valeur absolue les valeurs restent cependant encore très inférieures au boom d’avant la crise de 2008. À leur apogée en 2007, les volumes inter-régionaux d’investissements immobiliers ont atteint près de 213 milliards de dollars : il reste donc encore une marge de croissance importante pour revenir aux niveaux d’avant la crise.

Arthur de Haast, directeur général de la firme Internationale , a déclaré:

“Pendant la crise, les achats nationaux ont mieux résisté que l’activité transfrontalière, les investisseurs ont concentré leur attention sur les marchés qu’ils connaissent. En 2010 cependant, les investisseurs sont revenus sur les marchés transfrontaliers jugés plus risqués que les marchés intérieurs. Nous prévoyons une poursuite de la croissance des transactions nationales et transfrontalières en 2011, car les investisseurs n’ont plus la même aversion pour le risque que pendant la crise “

Rebond de l’immobilier transfrontalier en Europe et au Moyen-Orient

En 2010, l’Europe et le Moyen-Orient ont enregistré une part de transactions transfrontalières équivalent ou plus importante que les transactions nationales: 53 % contre 47%, avec des montants transfrontaliers composé à parts égales de l’activité inter et intra-régionaux. En 2010, les volumes transfrontaliers en Europe et au Moyen-Orient ont atteint 72 milliards de dollars sur un marché total 136 milliards de dollars, soit une augmentation de 53 % sur 2009.

Hong Kong Bay View
Sur huit marchés du luxe résidentiel en Asie, cinq ont vu une augmentation de la valeur du capital au cours du trimestre, tandis que les valeurs d'investissement sont restés stables dans trois villes (dont Bangkok) et ont regressé à Pékin.

En Asie et Pacifique  les volumes ont été de plus en plus tirés par l’activité transfrontalière en 2010 qui a atteint 32 % de l’ensemble des transactions (27 milliards de dollars) du volume total l’an dernier comparativement à 26 % en 2009 (17 milliards de dollars) , mais on est encore loin des records de 2007 avec 47 % de transactions trans-frontières pour un marché  de 57 milliards de dollars.

Les prix de l’immobilier de luxe en Asie  continuent à augmenter : Singapour et la Thaïlande stables

Les prix de l’immobilier résidentiel de luxe ont augmenté de 1,8% en glissement trimestriel au quatrième trimestre 2010 en Asie. Toutefois, la croissance des prix a ralenti par rapport au rythme de 7,4% sur un an de trimestre à trimestre,  après la série de mesures anti-spéculatives mises en œuvre en 2010 par divers gouvernements.

Sur huit marchés du luxe résidentiel en Asie, cinq ont vu une augmentation de la valeur du capital au cours du trimestre, tandis que les valeurs d’investissement sont restés stables dans trois villes (dont Bangkok) et ont regressé à Pékin.

Hong Kong et Kuala Lumpur ont enregistré les plus fortes augmentations, tandis que Singapour, Jakarta et Bangkok sont restés stables. La capitale thaïlandaise enregistre une très légère progression de 0.1%.

City
Variation trimestrielle 4Q10  / 3Q10
Changement annuel 4Q10 / 4Q09
Hong Kong
6,4%
19,8%
Shanghai
0,3%
0,6%
Beijing
-5,4%
18,6%
Singapour
0,0%
13,6%
Kuala Lumpur
10,2%
13,4%
Bangkok
0,1%
1,0%
Jakarta
0,0%
2,3%
Mumbai
2,8%
14,9%

Source: Jones Lang LaSalle

Voir aussi : Cross Border Real Estate Investment Makes a Return to the Global Stage

 

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.