Catégories
Investissement

Interview avec Dr Atchaka Sibunruang secrétaire générale du BOI

Le Board of Investment est le principal organisme du gouvernement thaïlandais, sous l’égide du Ministère de l’Industrie, pour encourager l’investissement direct étranger en Thaïlande. Il a été particulièrement actif en 2009 avec la promotion de mesures spéciales d’incitation destinées aux investisseurs étrangers dans le cadre d’une initiative dénommée “Thaïlande, année de l’investissement”.

Quels sont les secteurs de l’économie qui ont vu la plus forte croissance dans les applications adressées au BOI ?

La bonne nouvelle c’est que  l’objectif de 400 milliards de bahts d’investissement de 2009 sera atteint.  À 11 mois, nous avons déjà 393 milliards de baht et 1039 de demandes d’investissement et de projet.

La production d’électricité à partir de sources d’énergie alternatives, les installations pour le transport maritime de chargement et de déchargement, le développement de parcs industriels et de laboratoires scientifiques représentent le plus grand nombre de demandes d’investissement. La valeur des investissements dans ce domaine a augmenté de 48% par rapport à la même période l’an dernier.

Le deuxième domaine dans les demandes d’investissement est le secteur électrique et électronique, disques durs,  et les produits blancs. Le troisième secteur est l’industrie du métal, des machines et du matériel de transport, notamment la production automobile, les pièces automobiles.

Le Japon et les États-Unis sont les principaux pays investisseurs en Thaïlande, mais qui sont les nouveaux pays émergents pour l’investissement ?

Alors que les projets en provenance du Japon, de  l’UE et Singapour sont toujours en déclin, les investissements américains sont en train de rebondir, mais pas encore aux niveaux de 2007 et 2006.

Dr. Atchaka Sibunruang, secretaire général du Thailand Board of Investment (BOI)

Il y a aussi une forte vague d’investissements en provenance des pays émergents comme la Chine, l’Inde et la Corée du Sud.  Même l’Australie montre une augmentation régulière au cours des trois dernières années. C’est pourquoi nous avons ouvert des bureaux en Chine, Corée du Sud et en Australie et avons l’intention d’ouvrir d’autres unités en Inde pour puiser dans le potentiel d’investissement de ces nouveaux pays.

Je tiens également à souligner que le Bureau accorde davantage d’attention aux TOI (Thailand Overseas Investment) avec des mesures et des incitations qui encouragent activement les investissements thaïlandais à l’étranger. Dans le futur, le BOI se concentrera sur l’attraction de  l’IDE (Investissement direct étranger) en provenance des pays existants et des pays émergents, et sur le soutien des entreprises thaïlandaises à l’étranger.

Le BOI offre des incitations dans plusieurs domaines en réponse au ralentissement économique mondial. Quel est le bilan de ces mesures ?

Il ya eu 156 projets avec un investissement total de 49270 millions de bahts promus au titre des mesures accompagnant le plan 2008 – 2009, “Année de l’investissement en Thaïlande” sur les 11 premiers mois de 2009. En termes de valeur, presque la moitié du total des investissements promus au titre de ce paquet, a concerné les économies d’énergie et les énergies alternatives.  Les investissement dans les entreprises de hautes technologies ont suivi.

Comment a été reçue  l’ouverture de l’OSOS (One Start One Stop Investment Center) par les investisseurs?

Depuis le 23 Novembre, le One One Stop Start Investment Center (voir article précédent) a servi plus de 160 investisseurs de 16 pays. Le BOI utilise aussi l’ OSOS comme un lieu de rencontre pour les délégations d’affaires de haut rang. Il est prévu que le nombre de consultations auprès de l’OSOS augmente, surtout après que  le One-Stop Service Center for Visas et permis de travail se soit installé dans les mêmes locaux à partir de janvier 2010.

Quels sont les secteurs ciblés dans les 3 prochaines années, soit 2010-2012, et pourquoi ces secteurs sont importants?

Actuellement, le BOI vise six secteurs: l’agriculture et les produits agricoles, la mode, dont les vêtements, sacs, chaussures, pierres précieuses et bijoux, le secteur automobile, le secteur des ICT (Informatique et communication) et des logiciels à forte valeur ajoutée, et le secteur des énergies alternatives. Ces industries créent une forte valeur ajoutée, génèrent une quantité importante de recettes d’exportation, et capitalisent sur les atouts de la Thaïlande renforçant ainsi sa compétitivité industrielle et le développement économique et social durable.

Editing et traduction Olivier Languepin d’après BOI

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.