Catégories
Commerce

L’Europe prête à ouvrir des négociations commerciales avec la Thaïlande

L’Union européenne est prête à entamer des entretiens bilatéraux pour conclure à terme un accord de libre-échange avec la Thaïlande, dans un processus qui devrait aller de concert avec les pays de l’ASEAN, a précisé la Direction générale pour le commerce à la Commission européenne.L’Europe est prête à aller de l’avant en commençant des négociations bilatérales avec la Thaïlande et d’autres pays de l’ASEAN, tout en conservant le cadre plus large des négociations commerciales régionales. M. Meyer, négociateur commercial en chef de l’Union européenne, a indiqué que six séries de pourparlers ont eu lieu depuis Mai 2007 en direction des pays de l’ASEAN en vue de négocier des accords de libre-échange.

L'Union européenne voudrait négocier un accord commercial avec la Thaïlande
L’Union européenne voudrait négocier un accord commercial avec la Thaïlande

Selon la Commission, le processus d’intégration dans l’ensemble de la région est très lent, et compte tenu de la récession économique mondiale, il est nécessaire d’envisager des mesures plus rapides. L’Europe voudrait conclure des accords séparés avec les pays qui sont prêts, sans attendre la création d’un véritable marché de libre échange dans l’ASEAN, qui risque de ne pas voir le jour avant 2013.

“Nous sommes en attente d’un signal. Nous ne voulons pas imposer quoi que ce soit à la Thaïlande. Nous sommes prêts à engager des négociations bilatérales si la Thaïlande est intéressée. ” a déclaré M.Philippe Meyer lors d’un passage à Bangkok.

En dehors de la Thaïlande, d’autres membres de l’Asean ont déclaré être intéressés par des entretiens bilatéraux avec l’UE dont Singapour, Brunei et le Vietnam.

Selon le ministère du Commerce thaïlandais, les exportations thaïlandaises vers les 25 pays de l’UE ont totalisé 23,4 milliards de dollars l’an dernier, en hausse de 7,86% par rapport à l’année précédente, alors que les importations de la Thaïlande sont évaluées à 14.2 milliards de dollars, en hausse de 19,35%. Le commerce extérieur de la zone euro est donc déficitaire, ce qui pourrait expliquer l’empressement de l’UE à négocier un accord bilatéral, sans attendre les avancées de l’ASEAN.

Selon les statistiques données par la Commission, 51% des produits thaïlandais sont exportés vers l’UE avec zéro droits de douane, et de 23% de tous les produits bénéficient du SPG (système de préférences généralisées). Que pourrait attendre la Thailande d’un tel accord ?

Une étude de la Commission Européenne a montré que la signature d’un accord commercial entre l’UE et l’ASEAN pourrait augmenter les exportations thaïlandaises de 20% et les exportations européennes, de 24%.

Actuellement les principales exportations européennes vers la Thaïlande sont des machines, des produits chimiques, produits pharmaceutiques et des services. Les principales exportations thaïlandaises à destination de l’Europe, comprennent des produits agricoles, des ordinateurs, des vêtements et des pièces d’automobiles.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.